24 décembre 2009

Vintage Port 1997

Mon ami et excellent collègue de dégustation IVV Youri Sokolow nous raconte une des ces dégustations mémorables dont son club de vin a le secret. Thème de la manip': Vintage Port 1997.

9579

"La" bouteille de la dégustation


Une soirée impressionnante par la qualité (cote moyenne: 16,21/20), l’homogénéité et la régularité des vintages dégustés sur le magnifique millésime 1997. Aucun vin en dessous de 14/20 (du jamais vu au cours de nos dégustations). Deux déceptions néanmoins avec Passadouro et Taylor’s bouchonnées.

Une bouteille mythique, le Quinta do Noval, qui dépasse Rayas 1995 au panthéon des grandes bouteilles bues depuis 10 ans, où seules trois bouteilles ont dépassé une cote moyenne de 19/20 (Hermitage Chave 90 (19,04/20) et Rayas 1995 (19,27/20)).

Quinta do Noval est au Vintage Port ce que Macle est au Château Chalon, un magnifique vin qui transcende l’appellation, le terroir et la vinification. Ce vin ne doit néanmoins pas nous faire oublier les autres très grandes bouteilles bues ce soir-là.

Trois autres maisons sont sorties du lot, Graham’s avec la cuvée Churchill avec un vin tout en rondeur et suavité, Andresen tout en minéralité avec un potentiel de garde impressionnant et Poças, riche et fondu.

 

Le Classement des 14 vins dégustés

1.    Quinta do Noval                        19,3/20
2.    Churchill Graham's                    17,35/20
3.    Andresen                        17,00/20
4.    Poças                            16,9/20
5.    Rozes                            16,25/20
6.    Quinta do Vesuvio                    16,1/20
7.    Silval Quinta do Noval                    16,05/20
8.    Quinta Nova Nossa Senhora do Carmo Burmester         16/20
9.    Quinta do Portal                        15,86/20
10.    Kopke                            15,4/20
11.    Martinez                            15,14/20
12.    Quinta de Castelinho                    14,85/20
13.    Vau Vintage Sandeman                    14,35/20
14.    Quinta do Passadouro                    Bouchonné
15.    Taylor's                            Bouchonné

Les ténors de la soirée

1. Quinta do Noval
Robe rubis dense. Nez tout en élégance sur des notes de griotte, de menthol, de violette, de la minéralité, une touche de tabac blond. Bouche qui allie fraîcheur, équilibre, tension, tannins nobles, minéralité, longueur kilométrique. Un vin qui allie la noblesse des tannins, la complexité aromatique, la minéralité du terroir et la maîtrise du mutage. Vin Mythique.
C :19,3/20

2. Churchill Graham’s
Robe rubis presque noire. Nez explosif sur la cerise noire, la prune, un coté champignon de paris, note de tabac blond. Bouche qui allie rondeur, ampleur, richesse, équilibre et suavité, finale sur le tabac. Un magnifique vin tout en rondeur et suavité.
C : 17,35/20
 
3. Andresen
Robe rubis. Nez complexe sur des notes de prune, de minéral, de craie, de kirsch. Bouche riche, concentrée, ample, tout en puissance et ampleur, d’une superbe race et d’une grande minéralité en finale. Très beau vin alliant minéralité et potentiel de garde.
C : 17/20

4. Poças
Robe rubis dense. Nez de kirsch, d’eau-de-vie, de prune, un coté chocolaté et vanillé. Bouche à l’attaque large, puissante, riche, tout en largeur, tannins souples et fondus, finale onctueuse. Un vin tout en rondeur et suavité.
C : 16,9/20

5. Rozes
Robe rubis dense. Nez tendu sur des notes de griotte, d’épices du bouillon, une belle minéralité, un peu de fraise confite et de caramel. Bouche à l’attaque souple, épicée, tannins fondus, structure minérale et finale équilibrée. Un vintage à boire sur le fruit.
C : 16,25/20

6. Quinta do Vesuvio
Robe rubis dense. Nez tout en élégance et complexité sur des notes de cerise, de griotte, note florale (rose), d’écorce d’orange, note minérale. Bouche d’une richesse et d’une suavité hors du commun, concentration, puissance, et équilibre presque parfait, léger alcool en finale. Un vintage riche et concentré.
C : 16,1/20

7. Silval Quinta do Noval
Robe rubis dense. Nez tout en élégance sur des notes chocolatées, minérales, une note de fraise écrasée, pointe de menthol. Bouche tout en équilibre entre fraîcheur, tension, fruit, matière, pointe d’amertume en finale. Un parfait maîtrise de la vinification.
C : 16,05/20

8. Quinta Nova Nossa Senhora do Carmo Burmester
Robe rubis presque noire. Nez sur des notes d’épices, de minéral, de chocolat, de réglisse, de minéral, note sanguine. Bouche à l’attaque ample, superbe concentration de matière, longueur kilométrique. Un vin sur la réserve, à attendre
C : 16/20

YouriSokolow

Youri Sokolow

Nous avons poursuivi la soirée tout d’abord un Serra de Estrela accompagné des vins suivants, le Figari 2007 du Clos Canarelli, le Pouilly Fumé Cuvée Sainte Claire Vieilles Vignes 2007 du Domaine Michot et le Bourgogne blanc 2006 du Domaine Roulot. Puis nous avons enchaîné sur une Côte de porc grillée, sauce pickles, rata de saison et les vins suivants, le Chambolle-Musigny 1996 du Domaine Geantet-Pansiot, le Touraine Cuvée Pif 2006 du Clos Roche Blanche, le Graves rouge 2004 du Clos Floridène, le Saint-Joseph rouge 1999 du Domaine Bernard Gripa.

Youri Sokolow

11:05 Écrit par Hervé Lalau dans Portugal | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

15 octobre 2009

Dites "Tejo"

Tejo - le Tage. Tel est le nouveau nom de la DO Ribatejo. Grâce à mon confrère Anibal Coutinho, j’ai eu la chance de découvrir les vins de cette appellation en compagnie de son président  José Gaspar.
Un changement de nom, c’est un peu comme une deuxième naissance. Mais le bébé est-il beau ? Plus beau que son grand frère ?

 

Casalbranco3

Tejo, la vigne, et les fleurs

 

Vale d'Algares

Une première réponse avec les vins de Vale d’Algares: c'est oui. La cave se cache au centre d’une bourgade un peu perdue, Vila Chã de Ourique. Pour les initiés, c’est entre Santarem et Cartaxo. Pour les autres, et bien, que la force de Bacchus soit avec vous.
Derrière la longue façade blanche, rue Mateus (ça ne s’invente pas, c’est le nom d’un colonel) on entre dans un autre monde. Les locaux de la vieille cave ont été restaurés avec soin ; et puis, en descendant, on aborde une partie résolument moderne, succession de salles voutées, de corridors, de pyramides de verre… Tout cela a un petit côté voyage initiatique…
Mais la vraie initiation c’est dans les verres qu’elle se prodigue, sous la houlette de l’œnologue, Pedro Pereira Gonçalves. Celui-ci a beau être jeune, il connaît son affaire. Il faut dire qu’il a fait ses classes  au Chili (chez Concha y Toro) et en Nouvelle-Zélande (Kumeu River). Il a donc eu l’occasion de vinifier de beaux rouges comme de jolis blancs.


Vale d'Algares Merlot Touriga Nacional 2007
Petits fruits noirs bien mûrs, cassis et mûre au nez – une touche de violette, aussi, qui rappelle la négrette ; en bouche, c’est plutôt la prune qui s’installe. En finale, quelques notes animales, du poivre et un soupçon de coriandre.***


Guarda Rios Branco 2007
Très pur, pêche blanche, agrumes ; le sauvignon et l’alvarinho s’épaulent bien ; un petit côté acidulé (seraient-ce les 10% d’arinto ?), beau gras en bouche (sans doute les 30% de chardonnay barriqué). Une mécanique de précision.***


Guarda Rios Tinto 2006
Poivre, confiture de mûre, cacao, cuir, jolies notes torréfiées, mais tout ceci cède gentiment la place à une superbe minéralité, la finale est très longue et revient sur le fruit noir****

 

Valle d'Algares

Vale d'Algares


Quinta da Alorna


Sans doute le plus connu des domaines du Tejo, un vrai château datant de 1723, bâti pour le Vice Roi des Indes Pedro de Almeida, aux abords d’Almeirim. La quinta propose une très large gamme, répartie entre monovariétaux de cépages locaux, monovariétaux de cépages internationaux, et vins d’assemblages. Deux des vins au moins valent vraiment le détour.Et là aussi, pour avoir dégusté les vins il y a 7 ans, on peu dire que les progrès sont manifestes: si les vins sont toujours aussi bien élevés, ils présentent plus de personnalité. La maison a d'ailleurs reçu le Prix FIJEV pour son blanc 2007.


Quinta da Alorna Reserva Touriga  Nacional 2006

Joli nez de quetsche et de mûre, le bois discret, se signale par quelques notes grillées, la bouche est longue, les tannins équilibrés, et le tout laisse une impression de grande élégance***


Quinta da Alorna Arinto-Chardonnay 2007
Pomme verte, ananas, très bel équilibre entre gras et acidité, bonne finale sapide, un blanc sans reproche***(*)

 

 

Alorna

Quinta da Alorna


Quinta do Lagoalva de Cima


Encore une demeure historique, dont l’activité ne se limite pas au vin : elle abrite en effet une exploitation agricole de 186 ha, une ferme, un élevage taurin (1500ha) et un haras réputé, fondé par le Duc de Palmela, pour l’élevage de chevaux lusitaniens, notamment pour la tauromachie.


Quinta do Lagoalva Branco 2007

Melon, ananas, superbe charpente acide, et quelle longueur en bouche !***
Pas moins de 5 cépages dans cette cuvée : alvarinho, verdelho, arinto, sauvignons et fernao pires.


Lagoalva do Coma 2007 Chardonnay Arinto Oak Barrel Fermented
Très expressif au nez (ananas, mangue et agrumes), beaucoup sde gras en bouche, le bois est très discret, se fond dans la structure. Un grand vin***


Quinta do Lagoalva Reserva Alfrocheiro Cabernet Sauvignon 2006

Très beau fruit (fraise écrasée), mais aussi belle longueur grâce à l’acidité, et tannins charmeurs***


Quinta da Ribeirinha


A Povoa de Santarem, une exploitation oléicole a trouvé un second souffle avec la vigne (periquita, trincadeira, cabernet sauvignon et fernao pires), plantée en coteau.


Vale de Lobos Branco 2007
Fruits tropicaux, épices, un peu de sucre résiduel, plaisant**

Vale de Lobos 2005 Trincadeira
Nez fumé, sauvage, notes de gibier, très original**(*)


Encosta do Sobral


Joli domaine de 70 ha, propriété d’une vieille famille vigneronne de Tomar. Le vignoble a été totalement restructuré dans les années 90, les nouvelles plantations tendant à mieux adapter les cépages aux différents sols et expositions.


Encosta do Sobral Branco (Vinho Regional, Fernao Pires Arinto Malavasia)
Nez exotique, agrumes, une amertume agréable en bouche, belle salinité en finale. Elevage subtil (3 mois de barriques non neuves pour 35% du vin).***


Cabeço da Pedra 2007

Beau fruit, épices, réglisse, un vin très franc. J’adore. Je sais, un bon critique doit faire abstraction de ses goûts personnels, mais là, j’ai glissé, chef. Tinta roriz, Castelao. ***

 

casalbranco

Joli comité d'accueil chez Casal Branco

 

Casal Branco


Encore un grand domaine empreint de tradition – il fut fondé en 1715, et réputé pour son élevage de chevaux lusitaniens, au port altier ; côté vins, ce n’est pas mal non plus. Surtout en rouge. Outre les vins notés ci-dessous, une gamme mérite le détour, les Capucho, qui mettent en évidence quatre monocépages - j'ai particulièrement goûté le petit verdot***, très vif, et l'alicante bouschet, mûr et velouté.


Terra de Lobos 2007
Nez de fruits noirs, presque confits ; la bouche est réveillée par une bonne acidité, de beaux tannins et un peu d’amertume en finale, comme la poudre de cacao de nos jeunes années. Simple mais tellement plaisant. Castelão et Cabernet Sauvignon**(*)

Falcoaria Reserva 2005

Le bois est plus apparent (barrique neuve?), mais le vin l'a bien absorbé et il garde une certaine fraîcheur en bouche, surprenant pour un vin de 5 ans. Pas tellement de fruit, mais belles notes d'épice en finale**.


Hervé Lalau

00:10 Écrit par Hervé Lalau dans Portugal | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |