06 octobre 2010

Black is black and less is more

Le communiqué de lancement m'avait intrigué alors j'ai demandé un échantillon.

La bouteille est sur ma table, toute sobre, toute noire, étiquette comprise. Normal, le produit s'appelle "Black". Non, nous ne sommes pas à Cahors, ni dans l'univers des Vodkas, mais à Porto. Et pas chez n'importe qui, mais chez Noval. Oui, le Noval. Une maison qui fait référence, un nom qui rassure, comme on dit chez Axa.

Parce que la quinta fait partie des propriétés du groupe Axa, ce qui lui vaut d'avoir pour grand patron l'excellent Christian Seely.

BLACK-Chocolate-3.jpgBlack

Mais quel est le concept de ce Porto si sobre d'allure?

Et bien, justement, la simplicité. Seely et ses équipes ont voulu faire un Porto à la fois accessible mais aussi bien dans l'esprit Noval, une sorte de PPDM. Non, ce n'est pas un présentateur télé, mais le plus petit commun dénominateur, un des rares trucs qui me restent de longues années à récolter des 0 en maths.

Tout ça est bel et bon, me direz-vous, mais est-ce réussi, Hervé, ou vas-tu continuer à disserter de l'habillage et du marketing?

Tout doux, marauds, pas de ce ton revendicatif avec moi! C'est mon blog, et si j'ai envie de vous laisser croupir dans les cachots de l'ignorance, c'est mon droit le plus strict.

D'ailleurs, PPDM ou pas, un porto, ça ne se glougloute pas à la va-vite, ça se dévoile, ça s'effeuille comme une jolie femme.

Parlons justement de la robe de ce Black, qui est d'un noir plutôt cramoisi (si ça existe?). Au nez, c'est assez direct, petits fruits... noirs (mûre) et rouges (canneberge). En bouche, c'est solide, dense, trapu, même - et sous l'alcool, s'exhalent des notes de cacao, de prune et de moka. 

Et pour terminer, soulignons que ce Black bien monté a de la longueur.

Alors, heureuse? Oui et non. Côté introduction, c'est sympa. En anglais, on appellerait ça "A Young Person's Introduction to Quinta do Noval". Bref, ce Noval a la puissance d'un Noval, mais pas la complexité. Et pas le fruité presque exhubérant des vintages dont la maison nous régale habituellement.

De là à cracher sur ce Black, il y a un pas que je ne franchirai pas - d'ailleurs, ma femme et moi avons déjà sérieusement entamé la bouteille.

Et si, finalement, ce Porto était plutôt fait pour boire, plutôt que pour commenter? Back to the basics, back to drink, back to Black.

 

08:42 Écrit par Hervé Lalau dans Portugal | Tags : noval, porto, vin, vignoble, portugal, axa, touriga, douro, seely | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |

21 février 2010

Une pensée pour Madère

 

Ce matin, j'ai une pensée pour Madère, dévastée par des pluies diluviennes. 32 morts annoncés dans une tempête sans précédent. 
Un phénomène que j'ai du mal à imaginer, tant le climat de l'île m'a paru calme, serein, à l'époque où je l'ai visitée; soleil au matin, nuages au soir, pluie la nuit, à Funchal, cela semblait écrit comme du papier à musique. C'est ce qui plaisait aux vieilles anglaises, ce printemps perpétuel. On croisait des Miss Marple à tous les coins de rue.

Madeira_island.gif

Madère


J'ai beaucoup aimé ce petit coin de terre ou les maisons et les champs partent à l'assaut des falaises noires, obstinément, où seules les vignes n'ont pas le vertige. Madère, c'était les vins, bien sûr, qui valent tellement mieux que ce condiment liquide qu'on importe en France pour la cuisine - demandez aux Anglais ce que c'est qu'un vrai Madère, ou chez Madas, à Anvers...
Mais Madère, c'était aussi un temps suspendu, les promenades entre les bananeraies, la luxuriance des jardins de quintas, les apics vertigineux de la route du nord, vers Porto Moniz et ses piscines de lave; et plus vers l'intérieur, le long des levadas, des faux airs de Suisse. Un petit paradis, une planète en réduction.
Les gens étaient gentils, accueillants. Je suppose qu'ils le sont restés. Mais quant à la sérénité...
J'ai une pensée pour eux. Bien sûr, je ne peux pas ne pas penser aussi à Haïti, une autre île dévastée par les éléments, mais je n'y suis jamais allé.


 

05:24 Écrit par Hervé Lalau dans Portugal | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |