10 décembre 2012

Une promo comme on n'en reverra pas de si tôt!

De l'importateur belge Bleuzé Wines, à Roosdael, je reçois ce matin ce communiqué qui, sans conteste, renouvelle le genre promotionnel:

header_article_tmpphp7sC9FO.jpg

BLEUZE WINES - ACTION "FIN DU MONDE"


En plus de ses promotions en cours, Bleuzé Wines vous propose une action exceptionnelle "Fin du Monde".

Pour toute commande effectuée le 21 décembre 2012, deux cas de figure:

- En cas de Fin du Monde, aucun paiement ne sera exigé (mais le service après-vente sera suspendu);
- Dans le cas contraire, nos conditions normales s'appliquent.

Offre valable sur tout le stock, jusqu'à épuisement du monde.

Et notamment sur les produits Sieur d'Arques (Cave de Limoux), Domaine Boucabeille, Wolfberger, La Source du Ruault, L'Abbé Rous...

Rappelons que le site de Bugarach (où sont annoncés les aliens devant sauver quelques représentants de la race humaine) se situe tout près de Limoux.

800px-Bugarach_vue_générale.jpg

A Bugarach, et nulle part ailleurs (Photo Arno Lagrange)

Vous n'avez plus confiance dans les experts, dans la science, dans les politiques - faites confiance à Bleuzé Wines!

Bleuzé Wines - votre partenaire jusqu'au bout.


Commandes: Tél: +32 54 31 05 50 - Fax: +32 54 31 05 57
Email: france.wine@telenet.be

http://bleuzewines.over-blog.com

07:28 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Midi, Vins de tous pays | Tags : fin du monde, bugarach, bleuzé wines, promotion | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

27 novembre 2012

Il y a-t-il une "trame bio"?

En prélude au concours de millésime bio, demain, j'ai pu déguster une sélection de vins bio de l'AOC Costières de Nimes, dont je retiens deux noms: Terre des Chardons et Cabanis.

Du premier, j'ai particulièrement apprécié la cuvée Le Marginal 2011 (pureté du fruit, tension, finesse); et du second, le Jardin Secret 2009, un peu plus enrobé, charnu, au fruit bien mûr.

photo.JPG

La dégustation a été intéressante à plus d'un titre. Je n'ai guère trouvé de leitmotiv, de fil conducteur entre les différents producteurs bio, de "trame bio". Si des oenologues perçoivent des similitudes au niveau analytique, au niveau du pH, au niveau de l'acidité, au niveau de certains composés, notamment au plan des tannins, moi, je ne les ai pas identifiées. Certains vins m'ont plu, d'autres moins, c'est tout. Certains brillaient par la pureté de leur fruit - un qualificatif souvent utilisé, voir revendiqué dans le monde du bio - d'autres manquaient de netteté.

J'appuie la démarche, bien sûr - nous sommes tous les locataires de cette planète, après tout, et j'ai meilleure conscience à boire un vin qui respecte l'environnement et la santé du vigneron... Et puis, il en est un peu du bio (certifié au non) comme des vacances: le voyage est presque aussi important que la destination...

Merci, en tout cas, à Sud Vin Bio d'avoir osé cette confrontation. 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Midi, Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |