07 décembre 2011

Quelques cuvées pour Quillanet

Mon ami Hervé Durand, dont je vous ai déjà parlé sur ce blog, que ce soit pour son vin romain de Beaucaire, son Mas des Tourelles en Costières ou pour son aventure québécoise de L'Orpailleur, m'annonce la sortie prochaine du premier vin de son domaine des Corbières, Quillanet.

paysage.jpgVue de Quillanet

Vous pouvez le découvrir ICI

Je profite de l'occasion pour lui souhaiter beaucoup de succès dans cette nouvelle entreprise.

Curieux hasard des rencontres et du calendrier, ce domaine jouxte celui de l'abbaye de Fontfroide, dont je vous entretenais il y a quelques jours.

Une idée en amenant une autre dans l'esprit quelque peu dérangé de votre serviteur, j'ai cru devoir proposer à Hervé quelques noms pour les nouvelles cuvées de Quillanet, inspirées, bien sûr, de la tradition monastique et latine (vous vous vous rappelez sans doute que les vins de Fontfroide s'appelent Deo Gratias, Laudamus et Oculus).

Voici donc mes suggestions:

Laudanum

Diabolicum perseverare

Nunc est bibendum

et dans un goût plus douteux

Deo Dorisans
Ancilla cum pulchris jambis
Cave Papamobilam!

J'ai gardé le meilleur pour la fin:

Tu foque, mi Quilli!

 

 

00:28 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi, Pour rire | Tags : humour, quillanet, corbières, hervé durand | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

02 décembre 2011

Haut-Gléon est à vendre

J'ai visité le Château Haut-Gléon à la fin des années 90, peu après le rachat du domaine par les Duhamel (anciens propriétaires des vêtements K-Way). J'ai même dormi sur place, dans  une de leurs chambres d'hôtes, joliment décorées - à l'époque où l'on parlais pas beaucoup d'oenotourisme, ces gens le pratiquaient, et fort bien.

Le vin était excellent, très Corbières, mais avec une certaine finesse et un élevage bien maîtrisé. La bouteille était originale - un ancien modèle aux larges épaules. J'ai redégusté quelques millésimes plus récemment, au hasard des salons, c'était toujours bien; Haut-Gléon venait même de passer en bio.

J'apprends aujourd'hui que le domaine (34 ha), actuellement en indivision familiale, est à vendre.  Pour des raisons personnelles, comme on dit. Ce qui m'étonne un peu, parce que j'avais cru comprendre que cet investissement avait justement été fait dans l'optique de transmettre le patrimoine. L'exploitant, Léon Duhamel, le fils de l'ancien propriétaire de K-Way, semblait mordu de vin, et épris de son terroir de Corbières. Une affaire à suivre.

 

16:28 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi | Tags : haut gléon, corbières, vin, vignoble, duhamel, à vendre | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |