18 octobre 2015

Le Musée du Vin d'Anjou, à Saint Lambert, Prix René Renou 2015

 Voici 9 ans naissait le prix René Renou, remis par L’Association Nationale des Elus de la Vigne en hommage au vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO (1952-2006).

Ce prix, dont j'ai l'honneur d'être un des créateurs, et des jurés, vise à récompenser la collectivité française «ayant le mieux œuvré, au cours de l’année écoulée pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture».

Le lauréat 2015 est la Communauté de Communes des Coteaux du Layon pour le Musée de la vigne et du vin d’Anjou.

image.jpg

Ce musée, créé en 1978 par des habitants de Saint-Lambert-du-Lattay, s'est donné comme but l’étude, la conservation et la transmission du patrimoine viticole angevin au plus large public. Une association, à l’origine du Musée, est chargée par la Communauté de communes de sa gestion et de son animation. Celle-ci assure notamment l’accueil du public, avec pour objectif de faire découvrir au plus grand nombre de visiteurs le vignoble angevin et le travail des vignerons. Chaque année, plus de 1.000 scolaires y viennent découvrir l’univers de la vigne. Une parcelle de vigne composée de 17 cépages actuels et anciens permet de leur faire dé- couvrir le raisin et sa plante.. et de s’initier aux vendanges. Le Musée est labellisé «Qualité Tourisme» pour sa démarche d’accueil, et le contenu de ses activités scolaires validé par l'inspection pédagogique.

J'ai moi même eu l'occasion de visiter ce musée lors du colloque Chenin, tenu à la fin août. J'espère que ce prix mérité contribuera à sensibiliser pouvoir publics et entreprises privées pour que le beau projet de rénovation du musée puisse voir le jour.

Plus d'info: Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin.

00:45 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

22 septembre 2015

En visite chez Pithon-Paillé

En marge du colloque sur le Chenin, début septembre, j'ai pu rendre visite à Jo Pithon (Domaine Pithon-Paillé), déjà rencontré à maintes reprises sur le Salon des Vins de Loire, et dont j'avais pu apprécier une nouvelle cuvée le matin lors de la dégustation d'Anjou blancs secs. L'occasion était donc toute trouvée de voir le vigneron (bio) dans son cadre de travail, à Saint Lambert du Lattay. La cave n'a rien d'impressionnant, et une pluie battante m'a privé de la promenade dans les vignes; mais la balade entre les bouteilles, elle, a tenu toutes ses promesses...

pithon-paillé,jo pithon,chenin,anjou blanc,savennières,coteaux du layon

Jo Pithon (Photo (c) H. Lalau) 

Jamais avare de ses bouteilles ni de ses explications, Jo, nous a proposé, non seulement de l'Anjou blanc, mais également Savennières et liquoreux. Conclusion: rien à jeter! Jo sait tout faire, et bien.

Pithon-Paillé Savennières Clos Pirou 2012

Joli fruit mûr au nez - raisin, pomme, pomelo, bouche tranchante, légèrement tannique. Un peu de noix verte en finale. Sec de chez sec, et pourtant, la langue en redemande... (***)

Pithon-Paillé Anjou Blanc Pierrebise 2013

Très complet: du fumé, du grillé, de l'oxydatif, du tannique. Tout sauf mou. Et on finit sur un zeste de pamplemousse. (**)


Pithon-Paillé Anjou Blanc Coteau des Treilles 2012

Ce vin direct et tranchant, plmus sur le citron que sur la poire, évoque le riesling rhénan; l'attaque en bouche épicée, elle, me fait penser au Grüner Veltliner; mais la suite, avec ses notes de coing, de miel, de foin, sont très chenin. Un vin différent, déroutant, issu de trois 3 types de sols dont poudingues et spilithes, comme nous dit Jo. (**)

pithon-paillé,jo pithon,anjou blanc,savennières,coteaux du layon

Pithon-Paillé Anjou Blanc L'Ecart 2012

Ce vin issu de vieux poudingues, sur la commune de Rochefort, séduit d'emblée par son fruit exubérant (coing, poire), vite relayé en bouche par des notes de  miel et une belle amertume; un Chenin aiguisé, mais aussi long et ample; belle tension, une pointe de salinité en finale. (***)IMG_7020.JPG

Pithon-Paillé Coteaux du Layon 4 Vents 2013

Partiellement botrytisé, ce liquoreux tout en finesse présente une savoureuse gelée de coing au nez, mêlée de fleurs de sureau; en bouche, le sucre est déjà très bien intégré; en finale, des notes de rôti, discrètes. Bon potentiel de garde. (***)

 Pithon-Paillé - Jo Pithon Joseph Paille

13:38 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : pithon-paillé, jo pithon, chenin, anjou blanc, savennières, coteaux du layon | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |