14 octobre 2012

Le Bonheur est dans le Bonnezeaux

Pour l'accord des vins et des mets, il y a pléthore de guides, certains très traditionnels, pour ne pas dire ringards, d'autres plus créatifs, pour le plaisir et pour le pire. Il y a aussi les amis, au jugement plus ou moins sûr...

Moi qui vous parle, je n'ai pas le don des mariages parfaits, peut-être parce que le vin m'intéresse d'abord pour lui même. Quant à mes choix de vins, il sont souvent plus fonction du moment que du potentiel d'accord.

Cette intro pour vous expliquer pourquoi, par une après-midi pluvieuse, en vacances, je me suis servi un verre de Bonnezeaux La Varière "La Roche" 2005.

IMG_1285.jpg

Du soleil dans le verre! (Photo H. Lalau)

Parce que c'était lui, parce que c'était moi, parce qu'il était ouvert depuis la veille - un excellent confrère m'en avait proposé sur une croustade. Il m'avait paru sympa, sans plus, mais j'étais fatigué du voyage, alors que le lendemain, après une bonne nuit de sommeil du juste, j'avais retrouvé la forme.

Quand vous êtes en vacances, dans le Sud de la France, et qu'il pleut à verse, vous avez bien besoin d'un petit remontant. Pourquoi pas du Bonnezeaux? Le choix était judicieux, comme on va le voir...

Miel, cédrat, abricot, raisin sec, le nez est riche; la bouche n'est pas en deçà, elle est opulente, les belles notes de rôti indiquent le millésime favorable au noble champignon.
Avec un demi verre, déjà, le soleil était revenu.

00:58 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11 octobre 2012

Déjà un 2012: Blanc d'Hiver de Frédéric Brochet

Mis en bouteille ce mardi 9 octobre, le Sauvignon bio de Frédéric Brochet (Ampelidae), est un des tout premiers vins du millésime 2012 à être commercialisé en France - il bat le Beaujolais Nouveau d'un bon mois!

Intitulé "Blanc d’hiver", ce primeur volontairement atypique présente plus qu'une pointe de sucre (30g) mais un faible taux d'alcool (10%).

bh.jpg


 
Disponible chez Biocoop, dans le réseau de caves à vins «Les Domaines qui Montent», chez les cavistes indépendants et dans la restauration. Prix conseillé: 6€. Bouteille à vis pour une plus grande praticité.

00:12 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |