10 décembre 2012

Bon anniversaire aux Coteaux d'Ancenis!

Vous savez comme je suis taquin, limite mauvais esprit. Je lis sur le site de Terre de Vins - excellente lecture, au demeurant, j'ai croisé la rédac' chef à Montpellier la semaine dernière et elle m'a fait une excellente impression. Ne pensez pas que je veuille me placer, quoique...

Mais bref, pour revenir à mon point de départ - quel était-il, au fait?

Ah oui, je lis sur Terre de Vins que les Coteaux d'Ancenbis fêtent le premier anniversaire de leur AOC/AOP. Voila qui est bel et bon. Les mauvaises langues diront qu'avec la fin des VDQS, Ancenis n'avait guère qu'une alternative: l'AOC ou l'IGP. Le choix a été fait, et qui suis-je pour juger de ce qui convient le mieux aux vignerons du cru? Mais quant à dire que c'est l'actualité du siècle...

Quoi qu'il en soit, moi, je suis foncièrement gentil, alors j'applaudis. Mais s'il faut déjà fêter une appellation qui n'a qu'un an d'existence, alors que ferons-nous de toutes les autres? Il va falloir rajouter des jours à l'agenda!

Ca me fait penser à supermarchés qui fêtent chaque année leur anniversaire, généralement à l'époque où il n' a pas d'autre activiét promotionnelle.

A part ça, j'avoue avoir rarement eu l'occasion de déguster des vins des Coteaux d'Ancenis, mais je ne demande pas mieux. En plus, l'encépagement (notamment le pinot gris) m'intrigue.

A bon entonneur, salut!

00:15 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Tags : anniversaire, coteaux d'ancenis, loire, vin, persiflage | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07 décembre 2012

Henri Bourgeois choisit la capsule à vis... en France aussi

La maison Henri Bourgeois vend à présent son «Petit Bourgeois» (IGP Val de Loire) sous capsules à vis, et ce dans les trois couleurs. L’entreprise a opté pour la Stelvin Lux du fabricant Amcor, un modèle sans pas de vis apparent dont la présentation est proche d’un bouchon classique. « Nous répondons à la demande des marchés nordiques, très friands de ce type d’obturateurs, explique t-on au sein de l’entreprise.Il exclut également le goût de bouchon. » Les bouteilles obturées avec ces capsules sont à rotation rapide et affichent un prix public de 6,50 €.

Henri-Bourgeois_medium.jpg

Bourgeois diffuse déjà depuis longemps ses sauvignons néo-zélandais (Clod Henri) avec ce type de bouchage. Sans oublier ses Sancerre, mais uniquement à l'exportation.

Les professionnels français et étrangers pourront se faire une idée dès le prochain salon des Vins de Loire, du 4 au 6 février prochain. Quant à moi, ma religion est faite (j'ai pu déguster quelques vins de Bourgeois à Sancerre sous les deux bouchages): la capsule à vis, c'est l'avenir.

www.henribourgeois.com

00:00 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : bourgeois, vin, loire, capsule à vis, bouchage, nouvelle-zélande, sancerre | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |