04 février 2016

Les Caves Coopératives de Saumur et de Bourgueil vont fusionner

La coopérative viticole de Saumur, alias Robert & Marcel (150 viticulteurs), va fusionner avec celle de Bourgueil (67 affiliés), pour former un ensemble représentant quelque 28 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Les deux caves étaient déjà partenaires au sein d'Alliance Loire, leur bras commercial, et la cave de Saumur embouteille déjà pour celle de Bourgueil.

La fusion devrait être actée d'ici quelque jours en assemblée générale.

09:54 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

03 février 2016

Du Colombard et du Chardonnay dans le Muscadet?

Comme le rappelait hier mon confrère Jim Budd, un projet est mené par le syndicat de défense des producteurs des AOC Muscadet pour autoriser le Colombard et le Chardonnay dans l'encépagement du Muscadet générique (limité, jusqu'à présent, au Melon de Bourgogne). Un projet qui ne fait pas l'unanimité - les grands faiseurs sont plutôt favorables, les petits beaucoup moins.

Pour ce que cela vaut, je suis contre, au motif que ce serait modifier irrémédiablement le profil du Muscadet, et notamment son aromatique.

L'idée, apparemment, est justement de concurrencer la nouvelle offre de blancs aromatiques, du type des Côtes de Gascogne, qui viennent tailler des croupières au Muscadet jusque sur la côte atlantique.

Mais pourquoi les producteurs du Muscadet n'utilisent-ils pas plutôt l'IGP Val de Loire, dont la liste de cépages est beaucoup plus large? C'est sa raison d'être, et il n'y a pas de honte à faire des vins d'IGP. D'ailleurs, les Côtes de Gascogne sont des IGP...

La réponse du syndicat est toute trouvée: ce n'est pas assez vendeur. Je ne sache pas, pourtant, que le principe premier d'une appellation d'origine soit d'être vendeuse.

Tiens, j'y pense, tout à coup: si le Muscadet fait entrer le Colombard et le Chardonnay dans son encépagement, il modifie radicalement le lien au terroir construit au fil des générations de vignerons du Pays Nantais, lien au terroir dont font partie, au premier rang, son cépage unique et ses traditions culturales (ce n'est pas moi qui le dit, c'est l'INAO).

Dans ce cas, l'appellation Muscadet ne devrait-elle passer en IGP, vu qu'elle ne pourrait plus revendiquer qu'un simple lien au territoire, selon la sémantique européenne?

En plus, elle pourrait remonter son plafond de rendement!

Mais bien sûr, en France, on peut monter en AOP, on n'en descend jamais...

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |