30 décembre 2014

Les Hautes Cottières, une belle cuvée de Muscadet

Aujourd'hui, les amoureux exclusifs du small is beautiful et des vins d'auteur sont excusés. Cette chronique-là n'est pas pour eux. Elle traite du vin d'un très gros groupe.

Le géant français du vin Castel possède des marques puissantes telles que Baron de Lestac ou Sidi Brahim. Il est aussi le propriétaire de domaines aux quatre coins de l'hexagone (qui en compte 6) et même au-delà.

Parmi ces domaines, il y a le Château de la Botinière, près de Vallet, au pays du Muscadet. Une grande propriété de 107 ha, jadis centre névralgique du commerce du vin de Nantes - on dit que ses caves abritaient pas moins de 600 barriques au 19ème siècle. 

La cuvée de base de cette grosse exploitation représente quelque 300.000 bouteilles!

Mais celle que je vous présente aujourd'hui, Les Hautes Cottières 2012, est plus restreinte (27.000 cols).

IMG_5585.jpg

Photo (C) H. Lalau 2014

C'est une sélection parcellaire de 12 ha de sols de type cristallin (notamment du gabbro, à ce que disent les spécialistes de la géologie... dont je ne suis pas).  

Cristalline, sa robe l'est, en tout cas; à peine colorée d'un pâle jaune-vert. Et puisqu'on est dans l'allusion minérale, restons y: ce vin vif évoque pour moi l'ardoise après la pluie. Un peu de la Bretagne dans mon nez.

Mais aussi, les agrumes - citron, surtout. Et même une pointe de confiture de rhubarbe.

La bouche est tranchante, directe, sans fioritures. Tout est cependant bien posé - il s'agit d'un 2012, je vous le rappelle.

La finale est saline, voire iodée - ce qui réjouira sans doute l'amateur de fruits de mer.

En résumé, un bon Muscadet, et un excellent rapport qualité-prix.

00:03 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : muscadet, castel | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

24 décembre 2014

Domaine des Varinelles

Les Varinelles, en dialecte angevin, ce sont les lavandières. A Varrains, près de Saumur, sans doute prenaient-elles le chemin du ruisseau - le Ruau - pour aller laver leur linge; c'est en tout cas le nom du domaine de la famille Daheuiller, qui l'exploite depuis 4 générations.

Aujourd'hui, il totalise 43 hectares de vignes, qui produisent principalement du Saumur-Champigny, mais aussi du Crémant de Loire et du Saumur blanc (plus un petit peu de Pinot Noir, pour voir).

Ce vignoble est assez morcelé - ce qui présente l'avantage d'offrir aux vignerons une assez large palette de micro-terroirs, et aux buveurs, quelques cuvées particulières.

france,loire,saumur

Les Daheuiller ont gardé quelques réserves en cave en cas de réchauffement climatique

Domaine des Varinelles Cuvée Domaine 2011

Très fruité (cerise, groseille), une bonne tenue en bouche et beaucoup de soyeux. 15/10. Le vin qu'on aime à boire dans une bonne brasserie, par exemple. 

Domaine des Varinelles Cuvées Vieille Vignes 2011

Ces vieilles vignes sont situées au sein d'un clos planté en 1900, sur sols limoneux.

Un nez gourmand de myrtille et de framboise mûre; en bouche, beaucoup de minéralité, de la profondeur et encore du potentiel. 16/20.

 

france,loire,saumur

Domaine des Varinelles Cuvée Larivale 2009

Un fruit noir très pur au nez et en avant-bouche, qui s'enrobe ensuite d'épices douces et de tannins - mais sans aucune sécheresse.

Et pourtant, le vin a passé plus d'un an et demi en barriques neuves. Pas de soufre à la mise. Encore pas mal de potentiel de garde. 16/20 

Domaine des Varinelles Crémant de Loire Brut

Poire, pomme, une bouche bien crémeuse, longue et gourmande; le dosage est pourtant discret. Dominante de chardonnay (d'où l'appellation Crémant, même si nous sommes à Saumur).

Plus d'info: Domaine des Varinelles

00:13 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : france, loire, saumur | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |