05 avril 2015

Domaine Sérol Côte Roannaise Les Originelles 2014

A Renaison, en Côte Roannaise, le domaine Sérol (27 ha sur sable granitique,) nous propose cette cuvée de Gamay Saint Romain de haute densité au fruit exubérant (framboise) et aux tannins très souples; jolie note minérale en finale. Toute la gaîté, tout le dynamisme de la jeunesse dans un jus légèrement acidulé. On pourrait l'attendre un peu, c'est sûr, mais à quoi bon quand il donne tant de plaisir aujourd'hui?

sérol, côte roannaise

A découvrir aussi, en IGP Urfé, le Viognier Cuvée «De Butte en Blanc» 2013 du même domaine, particulièrement aromatique et bien gras en bouche.

Rien de particulièrement pascal dans cette sélection (même si je vois bien le rouge sur un morceau d'agneau, pas trop cuit), mais elle me donne tout de même l'occasion de vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques.

http://www.domaine-serol.com/

11:21 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : sérol, côte roannaise | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

02 avril 2015

Bourgueil Domaine de la Chevalerie Les Busardières 2010 (Magnum)

Pierre Caslot, trop tôt disparu, en octobre dernier, nous laisse en partage le plaisir de cet héritage liquide, une cuvée issue d’une parcelle en coteau du turonien, exposée Sud-Ouest.

Un Bourgueil de bonne structure, au fruit noir croquant, aux tannins bien présents mais fondus, et qui présente quelques notes fumées-torréfiées en finale. Un vin affable et de bonne compagnie, comme lui.

Bon vent à ses enfants, Emmanuel et Stéphanie, qui perpétuent seuls, à présent, la tradition vigneronne familiale.

Chevalerie © H.Lalau 2012.JPG

Toujours au Domaine de la Chevalerie, n'hésitez pas à vous mettre à l'horizontale - je veux, dire, à comparer avec les autres lieux-dits, comme Galichets et Grand Mont.

http://www.domainedelachevalerie.fr/ 

 

PS. Et si vous n'avez pas le temps de passer au domaine, essayez La Maison des Vins de Bourgueil, place de l'Eglise.

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Loire | Tags : bourgueil, la chevalerie, pierre caslot | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |