12 février 2009

Les carottes d'Aloha

J'ai découvert récemment un nouveau blog, celui d'Aloha. Aucun rapport avec Hawaii, les colliers de fleurs, les jolies vahinés - il s'agit d'un domaine des Fiefs Vendéens. On a l'exotisme qu'on peut, Brem, c'est joli aussi. Et l'exploitant, Samuel Mégnan, me paraît pourvu d'un solide bon sens.

Deux de ses posts récents ont retenu mon attention: "Arrêtons de nous plaindre" et ce matin, "Vive la Carotte". Plus "terroir" que ça, tu meurs.

 

Fiefs_Vend_ens_001

 

 

VIVE LA CAROTTE !!

"Hier, rendez-vous très attendu avec 2 gars sympas de la Chambre d'Agriculture d'Angers et plus spécialement de la Cellule Terroir. Ils sont missionnés par le Syndicat des Fiefs Vendéens pour répertorier et caractériser nos terroirs avant le passage en AOC, ou AOP, ou ce que vous voulez car c'est un flou total (j'y reviendrai un autre jour !!)
Dès que j'ai su qu'il y aurait quelques carottages effectués dans mes vignes, j'ai voulu être présent pour voir un peu ce qui se passe sous mes petits ceps.
Enrichissant, c'est le mot, c'est une réelle mine d'infos que de voir ces couches de terre plus ou moins altérées. Mes observations sur le comportement de telle ou telle parcelle les 3 premières années ont souvent été vérifiées.
Sans entrer dans les détails de chacune d'elle, tout mon coteau repose sur des sols de schistes altérés, d'une profondeur moyenne mais surtout très drainants. La terre de surface formée d'argiles mêlés de limons est très mince.
 Aves toutes ces pluies récentes, je m'attendais à sortir des carottes ruisselantes d'eau eh bien que nenni:
Au contraire, et c'est là que l'on voit la qualité de ce terroir, c'est qu'il n'y a pas d'accumulation d'eau, ces sols sont très drainants, filtrants sans pour autant être trops séchants car ces altérations de schistes restent fraîches et légèrement humides même en cas de sécheresse. De plus, les racines de la vigne, qui ne rencontrent rien de trop dur, descendent profond (nous avons trouvé des racines de vigne à plus de 1 mètre de profondeur dans les carottes): ceci limite par exemple les effets néfastes d'un gros coup de pluie juste avant les vendanges, les raisins ne se gorgent pas d'eau car les racines n'absorbent pas cette même eau.

Autre avantage de ce type de sol, c'est sa qualité, c'est-à-dire qu'il n'est pas trop riche en matière organique mais riche en matières minérales. Les vignes ont une vigueur correcte mais sans plus et reçoivent une bonne alimentation minérale. Pour faire simple, ce ne sont pas des terres à choux.

D'après les gars de la chambre (j'ai zappé leur prénom, sorry !!), ce sont des sols propices à faire de bons rouges, surtout à base de cabernet (tiens donc !!). Ils les compare volontiers à ceux que l'on retrouve en Anjou, du côté de Brissac-Quincé. C'est étonnant, j'ai personnellement quelques références en rouge dans ce coin-là (Lebreton, Daviau...).

Mi-mars, une fosse va être creusée dans mon cabernet franc près de la cave, je pourrez vous montrer de plus jolies photos sur les profils de sols."

Samuel Mégnan


Bref, vous avez compris, la Vendée, c'est le nouveau terroir à découvrir en Loire...

 

Plus d'infos: http://www.domaine-aloha.com/

14:20 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

Pierre Arditi et le Saumur-Champigny

"Un jour, explique l'acteur Pierre Arditi au Figaro, Jean Poiret m'a fait goûter du Saumur-Champigny. C'était délicieux. Ce jour-là, je me suis dit : j'aime le vin."

 

Vu comme ça, le vin, c'est simple. Comme un beau texte, sans doute.

07:15 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |