01 février 2010

Anjou, feu!

Vous ai-je parlé der mon cousin Stéphane? Je crois que oui, mais c'était il y a longtemps, alors je me permet de vous offrir cette mise à jour.

Stéphane est caviste - oui, le vin, chez nous, ça doit être dans les gènes. Avec son épouse, Christine, il exploite la Maison des Vins, à Challans. Et ce matin, il est venu prospecter à Angers; visiter quelques unes des maisons qu'il travaille déjà (ce n'est pas parce que c'est mon cousin, mais il a une des plus belles offres du Grand Ouest), et dénicher de nouvelles offres. Si vous habitez dans le coin, ou si vous y passez, je vous redonne ses coordonnées:

Stéphane Brigaud, La Maison des Vins, Bld Mourain du Patis, 85300 Challans

A peine échangés quelques mots sur nos petites familles, nous sommes partis déguster ensemble les vins du domaine de la Soucherie, à Savennières.

Galerie-Le-chateau

 

En commençant par l'Anjou blanc 2009. Joli nez de fruits blanc, un beau compromis entre fraîcheur et gras. Un chenin de terroir de schistes, très pur.

Mais mon coup de coeur, dans cette gamme, va au Savennières Clos des Perrières 2008. Nez aubépine, felur de sureau, bouche riche; on débute sur les notes de miel d'acacia, de coing et de poire, puis on passe sur une superbe note minérale.

 

116_43073_2_m

 

Merci, cousin, pour cette belle découverte!

Plus d'info: http://www.domaine-de-la-soucherie.fr/

 

 

22:09 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

Tracy, mise à jour

Ce matin, je déguste sur le Salon des Vins de Loire, à Angers. Et en bonne compagnie. Sur les stands, rien qu'en une heure, j'ai croisé Michel Smith, David Cobbold, Bernard Sirot, Marina Lempert, Sébastien Durand-Vieil, Jim Budd et David Furer. C'est vous dire si ce salon régional attire dans la profession.

J'ai commencé en beauté, avec une visite chez un visage connu, celui du Comte d'Assay, au stand du Château de Tracy. Une comparaison entre ses cuvées 101 et Haute Densité s'impose, surtout pour ceux qui douteraient encore du marquage terroir des grands sauvignons; et comme bouquet final, l'assemblage du château de Tracy, qui démontre un étrange axiome vineux: un et un égale plus que deux.

Plus sous peu...

 

 

12:52 Écrit par Hervé Lalau dans Loire | Tags : tracy, loire | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |