14 juin 2011

Cambras, version Oc

Il y a deux choses  auxquelles on ne peut échapper sur les radios périphériques françaises, cette semaine: le dernier tube d'Adamo (en duo avec sa fille, c'est émouvant) et la pub des Ormes de Cambras.

Comme ce blog n'a pas vocation à la critique musicale, je me limiterai au second sujet.

Et je vous dirai d'emblée que je suis assez déboussolé.

D'abord, dans cette pub, il y a un type qui parle en Oc. Pas que ça me gêne, non, ça me rappelle un peu les affiches de Jacques Séguéla en catalan pour les VDN du Roussillon, dans les années 90. On n'y comprenait pas grand chose, ça n'incitait pas vraiment à acheter, mais c'était sympa, décalé. Et comme c'était visuel, ça passait encore.

Mais là, en radio, évidemment, c'est plus difficile. Les publicitaires ont dû s'en rendre compte, car ils ont doublé le message en Français. Enfin, quand je dis doublé, c'est plutôt que le Français prend le dessus, au point qu'on n'entend plus rien du texte en Oc.

800px-Occitan_Lenga_Oficiala.jpgPhoto Pere Quintana Seguí

Voila qui n'est vraiment grave pour les non-Occitans, puisqu'on n'y comprenait rien. Oui, mais alors, pourquoi avoir mis de l'Oc? Pour faire terroir? Pour faire "proche des vrais gens"? Ou c'était juste pour avoir à dire quelque chose pendant le briefing au client?

Je vois sur internet que les vins existent aussi en BIB. Est-ce que la com existe aussi en VIPE (Vaguement Intelligible à la Première Ecoute)?

En plus, Cambras, c'est du vin de France! J'ai regardé la liste des cépages: à part du côté du cinsault, je n'ai pas entendu beaucoup l'accent occitan; le cabernet sauvignon, c'est bordelais; le merlot itou; quant au sauvignon, il est ligérien. La communication parle de cépages  "Plein Sud". On n'a sans doute pas la même géographie! Ou alors, l'équipe marketing est de Bergues, et pour elle, le Sud commence non à Cambras, mais à Cambrai. Moi, si j'étais d'Oc, je me sentirais légèrement floué.

De toute façon, si je vous en parle, c'est histoire de causer. Parce que Cambras, c'est pas du vin pour boire ni pour commenter ici; c'est du vin pour vendre dans la Große Große Distribuzion. Celle qui ne parle ni en français ni en  oc mais en dollars.

PS. Ou pour faire plaisir à M. Norbert, qui me fait l'honneur de m'apporter la contradiction: en euros. Quoique je ne sois pas bien sûr que les fonds de pension qui possèdent aujourd'hui une bonne partie du capital des Carrefour, Casino, Cora et consorts ne soient pas américains...

00:13 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

08 juin 2011

Procès du Faux Pinot: "Ceci n'est pas une montre"

Intéressant commentaire d'un anonyme sur le site du Midi Libre, en réaction aux débats de la première journée du procès en appel de l'affaire dite "du Faux pinot", à Montpellier: "Qu'est ce qui est mieux : une fausse montre Cartier qui donne la bonne heure ou une vraie qui ne fonctionne plus?" Plus pragmatique que ça, tu meurs!

Curieusement, l'anonyme a pour pseudo "oenologue"

J'écris "curieusement", car à ma connaissance, les oenologues français de l'UOeF doivent respecter une charte; il leur est donc impossible, moralement, de faire passer pour du pinot un autre cépage.

 

14:30 Écrit par Hervé Lalau dans Languedoc | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |