02 décembre 2011

Haut-Gléon est à vendre

J'ai visité le Château Haut-Gléon à la fin des années 90, peu après le rachat du domaine par les Duhamel (anciens propriétaires des vêtements K-Way). J'ai même dormi sur place, dans  une de leurs chambres d'hôtes, joliment décorées - à l'époque où l'on parlais pas beaucoup d'oenotourisme, ces gens le pratiquaient, et fort bien.

Le vin était excellent, très Corbières, mais avec une certaine finesse et un élevage bien maîtrisé. La bouteille était originale - un ancien modèle aux larges épaules. J'ai redégusté quelques millésimes plus récemment, au hasard des salons, c'était toujours bien; Haut-Gléon venait même de passer en bio.

J'apprends aujourd'hui que le domaine (34 ha), actuellement en indivision familiale, est à vendre.  Pour des raisons personnelles, comme on dit. Ce qui m'étonne un peu, parce que j'avais cru comprendre que cet investissement avait justement été fait dans l'optique de transmettre le patrimoine. L'exploitant, Léon Duhamel, le fils de l'ancien propriétaire de K-Way, semblait mordu de vin, et épris de son terroir de Corbières. Une affaire à suivre.

 

16:28 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi | Tags : haut gléon, corbières, vin, vignoble, duhamel, à vendre | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

28 novembre 2011

La Sauvageonne dans le Giron de Gérard Bertrand

Gérard Bertrand rachète au Britannique Fred Brown le domaine de la Sauvageonne, en Terrasses du Larzac (Languedoc).

Ce domaine de 80 hectares comprend une quarantaine d'hectares de vignes, plantées dans les années 70 là où ne poussaient que les herbes folles de la garrigue, était dans les mains des Brown depuis 2011; il bénéficie d'une belle image dans les pays anglo-saxons (il n'est qu'à lire les commentaires enthousiastes de la presse britannique et américaine à son endroit). Il est moins connu en France.

Avec cette acquisition, Gérard Bertrand complète son fleuron de domaines en Languedoc (parmi lesquels, bien sûr, le domaine historique de sa famille, Villemajou).

18:38 Écrit par Hervé Lalau dans Languedoc | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |