12 mars 2012

IGP Sables de (Grosse) Camargue

Vous connaissez l'IGP Sables de Camargue? Moi non plus, et pour cause: "ça vient de sortir". Ce nouveau nom remplace la mention "Vins de Pays des Sables du Golfe du Lion", née en 1982.

Le gain pour le consommateur? Aucun, à ce qu'il semble, puisque le cahier des charges reste le même; la zone de production aussi, sauf erreur de ma part.

A savoir, dans le Département des Bouches-du-Rhône: Les Saintes-Marie-de-la-Mer; dans le Département du Gard: Aigues-Mortes, Le Grau-du-Roi, Saint-Laurent-d’Aigouze, Vauvert; dans le Département de l’Hérault, enfin: Frontignan, Marseillan, Mauguio, Palavas-les-Flots, Sète, Vic-la Gardiole, Villeneuve-lès-Maguelonne.

800px-Rochelongue_048_Sète.JPG

Séte... en "Grosse Camargue". (Photo Demeester)

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que la Camargue vient drôlement de s'étendre, tout d'un coup.

D'autant qu'on doit ajouter à cette zone  de production des raisins une zone plus large où la vinification est autorisée; et puis une zone dite "de proximité" encore plus large, où elle est autorisée "par dérogation" (celle là s'étend jusqu'à Béziers, histoire de n'exclure aucun gros élaborateur, je suppose).

C'est bien de vouloir améliorer la notoriété du vin en s'appuyant sur un nom connu, et j'espère que ça profitera aux producteurs. Mais si c'est au mépris de la géographie, alors c'est se moquer du monde. Ce qui passait encore quand on parlait du Golfe du Lion devient ridicule quand on parle de Camargue, même au sens large. Si Sète et Marseillan sont en Camargue, alors pourquoi pas Marseille ou Cassis?

Plus généralement, je trouve dommage, quand même, que tant de modifications de cahiers des charges ne soient que cosmétiques; et surtout, qu'elles soient l'objet de si peu de contrôles.

EN IGP comme en AOC, ces mises à jour auraient pu être l'occasion de renforcer les contraintes qualitatives. Et puis, a minima, l'INAO et la Commission Européenne pourraient quand même exercer un vrai droit de regard, pour éviter qu'on tombe dans le ridicule.

Enfin, c'est mon avis.

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc, Midi, Provence | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

03 mars 2012

Vos vignes à la Ramade (Aude), ça vous dit?

Moins nombreux sont ceux qui savent que ce grand patron a investi dans la vigne. Il est propriétaire du Domaine viticole de la Ramade, près de Narbonne.

Comment financer la recherche de qualité nécessaire à l'essor commercial du domaine? Retenant les leçons de son passé immobilier, Ribourel a créé Vind’initiés, qu'il a doté de 10 hectares de vignes, et en ouvre aujourd'hui le capital social.

Pour 500 Euros, l'investisseur devient "vigneron-actionnaire", propriétaire d’une part de la société viticole; celle-ci met à sa disposition 24 bouteilles de sa cuvée personnelle, et lui donne la possibilité de participer aux vendanges et animations du domaine et de s’initier auprès de professionnels.

A lire le communiqué, c'est du "gagnant-gagnant": "Pour l’acheteur, c’est l’occasion d’acquérir un bien d’exception et de goûter aux saveurs exclusives du métier de la vigne, dans le cadre d’un mode de partage atypique de valorisation et de transmission culturels et historiques.
Pour le vendeur, c’est assurer la commercialisation de son vignoble à long terme, fidéliser sa clientèle, toucher un marché à l’étranger, le tout, en retrouvant le temps de se consacrer à la véritable passion de son métier : l’élaboration du vin."

Contact

:
 Sarah
 Hargreaves
, Agence 
In
 The
 Mood
, 
sarah.presse@orange.fr


00:20 Écrit par Hervé Lalau dans Languedoc | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |