28 janvier 2013

Quand Cora brade Roche Mazet

Dans son dernier catalogue, Cora (France) a lancé une grosse campagne de communication prix sur les vins et les alcools.

Ainsi, pour le client qui souhaiterait acquérir 18 bouteilles de Roche Mazet, le prix descent à 1,67 € la bouteille. 

cora,gd,grande distribution,roc mazet

Inutile de vous dire que de telles promos me révulsent - d'une part, je suis contre l'abus de vin ou d'alcool, je préconise une consommation raisonnée; proposer un rabais pour l'achat de 18 bouteilles d'un coup (soit à peu près un tiers de la conosmmation annuelle de vin d'un consommateur français) ne va pas du tout dans ce sens.

D'autre part, de si petits prix sont indécents. Soit il s'agit de revente à perte, soit il s'agit de pressurage du fournisseur - et ne me dites pas que le volume explique tout: si le producteur perd de l'argent sur une bouteille, il en perd encore plus sur 18.

En outre, de telles opérations ravalent le vin au rang de "commodité", de simple boisson. Ce n'est pas la cause que je veux défendre.

Je sais bien que je me bats contre des moulins, mais peu me chaut, mon leitmotiv est inchangé: "consommons moins, consommons mieux. Produisons moins, produisons meilleur".

09:35 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : cora, gd, grande distribution, roc mazet | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

25 janvier 2013

L'export, toujours l'export... pour Advini aussi

Pour bon nombre de maisons de vin - et pas seulement les grands crus bordelais, l'exportation représente aujourd'hui la seule vértitable porte vers la croissance. En témoignent les chiffres publiés par Advini (ex-Jeanjean).

carte-advini-monde.jpg

En 2012, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 219 millions d’euros (soit une en progression de 4,1%). Mais cette progression est due presqu'exclusivement aux ventes à l'étranger, qui progressent de 8,4%. Les marchés les plus dynamiques étant l'Amérique du Nord (+21%) et l'Asie (+25%). L'Europe est nettement moins dymanique (+3,5).

Le marché français, lui, est carrément atone (+1,3%). Même s'il faut faire la part des choses entre le circuit traditionnel, en baisse de 7%, et la GD, en hausse de 4,6%.

Les grandes surfaces françaises représentent à présent 43% du chiffre d'affaires d'Advini. 

10:58 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Languedoc, Roussillon, Vins de tous pays | Tags : exportation, advini, jeanjean | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |