29 avril 2014

Le Faugères 2011 d'Hecht & Bannier

Lors de Millésimes en Languedoc, édition 2014, j'ai repéré quelques Faugères bien sympathiques, dont celui d'Hecht & Bannier, qui fait honneur à l'appellation autant qu'à ce négociant qualitatif du Midi.

head-contact.jpg

Hecht & Bannier: les hommes

Hecht et Bannier Faugères 2011

De ce Faugères se dégage une impression de force contenue; au nez, la violette et la prune le disputent aux herbes de la garrigue et aux épices variés; sur la langue, beaucoup de vivacité malgré l'arrondi du bois (esquissé mais non dominant); la finale évoque la réglisse et la pierre à feu. Un vin complet, complexe, bien élevé, une belle trame. NB: les 2011 du Languedoc se dégustent très bien actuellement (sauf peut-être chez ceux qui ont eu la main un peu lourde en matière d'élevage en bois). 

Accord vin & mets: un gibier, un carré d'agneau rôti aux fines herbes, une viande grillée (son côté fumé/épicé fera merveille).

hecht-bannier-faugères.jpg

Hecht & Bannier: le vin (ici dans sa version 2009)

50% syrah, 20% grenache, 5% carignan, 25% mourvèdre.  Elevage: 10% en cuve, 50% en demi-muids neufs 40% en demi-muids usagés).

25 euros

Contact: contact@hbselection.com

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Tags : faugères, hecht & bannier, vin, languedoc, 2011 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

27 avril 2014

Languedoc La Méjanelle

Connaissez-vous La Méjanelle?

Ce terroir ancien du Languedoc, aujourd'hui bien grignoté par l'agglomération montpelliéraine, regroupe quelques irréductibles amoureux des galets roulés villafranchiens - quatre communes en tout, dont Montpellier. Quelques domaines, dont certains héritiers de Folies, ces maison de plaisance des riches marchands montpelliérains des 17 et 18ème siècle. Des sols plutôt profonds d'argile rouge.

Voici une petite sélection issue des quelques vins présentés lors de Millésimes en Languedoc. 

Château Les Mazes Cuvée Z 2011

Très fluide, fraise écrasée, superbe de velouté des tannins en bouche, quelques notes viandeuses, un vin très soigné 15/20

80% Mourvèdre, 20% Grenache.16 mois de barrique. 16,5 euros

MéjanelleMazes.JPG

Château Ministre Grande Réserve 2012

Un beau rouge solaire et bien structuré, au joli nez fumé; le bois surnage encore au dessus d'une belle matière, tout cela devrait se fondre. 14,5/20

40% Syrah, 35% Grenache et 25% mourvèdre. 14 euros

MéjanelleMinistre.JPG

Domaine Décalage Nathalie Delbez Cuvée Trois Amours 2012

Cerise, grillé, fumé au nez. Retour du fruit en bouche, les tannins sont suaves, le vin bien travaillé mais pas trop. Accessible, au sens noble du terme.

60% Grenache, 40% Syrah; 11 euros. 14,5/20

MéjanelleDécalage.jpg

Dénominateurs communs entre ces trois vins (mis à part la couleur!): les épices, un côté juteux, et une certaine délicatesse. Pour le reste, chaque vigneron apporte sa patte, comme la Méditerranée ses embruns; même les petits terroirs ne livrent pas des vins de qualité homogène. Et faut-il s'e plaindre?

Merci à Sylvie Tonnaire (Terre de Vins) pour ses explications.

 

00:20 Écrit par Hervé Lalau dans France, Languedoc | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |