03 octobre 2010

Terrasses du Larzac (suite)

En juillet dernier, je vous disais tout le bien que je pense des Terrasses du Larzac, découvertes à l'occasion d'une promenade dans le vignoble, la Circulade.

Il n'y a pas que moi qui m'y intéresse: Paul Mas vient d'y racheter 28 hectares de vignoble. Le Domaine s'appelle les Crès Ricards, il est situé sur la commune de Ceyras, sur des schistes et des galets roulés, au pied du mont Baudille.

Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de déguster sa production lors de mon passage.

Paul Mas possède maintenant cinq domaines en Languedoc.

Baudille.jpgAu pied du Mont Baudille

00:29 Écrit par Hervé Lalau dans Languedoc | Tags : paul mas, languedoc, larzac | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

28 septembre 2010

Encadrement et concurrence

Je lis sur le site de Vitisphère, généralement bien informé, que le Comité Interprofessionnel des Vins du Languedoc "entend piloter de près les volumes produits dans chaque appellation et mettre en place un mécanisme de régulation global de l’ensemble des AOC. Le projet est également à l’étude au niveau du bassin dans le cadre de la fédération Inter Sud. L’idée est de fixer aux producteurs des quotas de production pour chaque catégorie de produit, basés sur les volumes qu’ils sont capables de vendre. Une vaste réflexion est en cours au niveau régional avec la volonté d’aboutir d’ici la fin de l’année".

Bêtement, naïvement, je me demande si ce genre de "pilotage" est légal dans un pays d'économie libérale, qui plus est membre de l'Union Européenne, qui défend les valeurs de la liberté de la concurrence.

Car quoi, interdire à des producteurs de produire, pour d'autres motifs que le respect d'un cahier des charges librement consenti au sein d'une appellation, fixer des quotas, c'est sans aucun doute une atteinte à la concurrence.

Attention, ce n'est pas que je réprouve l'idée d'abaisser les volumes de vin invendables, bien au contraire.

Mais je me demande sérieusement comment une interprofession peut le faire d'autorité.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Languedoc | Tags : vin, vignoble, quotas, liberté, concurrence | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |