18 avril 2009

Antinori en Belgique

La Maison Antinori et son agent Mafribel présentaient voici peu à la presse et au négoce une large sélection de leur vaste production à Nivelles.

On en retiendra tout d'abord l'étendue des activités du groupe, toujours familial, mais qui ne se résume plus depuis longtemps à son berceau du Chianti.

Outre le Chianti, Antinori a essaimé dans toute la Toscane, mais aussi en Ombrie, avec Castello de la Sala, dans les Pouilles (Tormaresca), en Piémont (Prunotto). Et hors de l'Italie, en Hongrie, en Californie et au Chili (Hara del Pirque).

La présentation était très professionnelle - plusieurs responsables d'Antinori, dont Stefano leone, le directeur général, avaient fait le déplacement - et la dégustation a été l'occasion de belles confirmations et découvertes: Tignanello 2006,  bien sûr, mais aussi le très beau vermentino de Guado al tasso, ou encore, dans un genre plus international, le cervaro du Castello della Sala. Ou encore, chez Tormaresca, le Maime.

Au fait, saviez-vous qu'Antinori est une des plus anciennes maisons familiales de vin encore en activité dans le monde? Elle a été fondée en 1385.

 

Antinori Tignanello

Le fameux Tignanello

 

00:33 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

01 avril 2009

Nouvelle éruption de DOC italiennes

L'Italie fait le forcing pour mettre en place un maximum de DOC avant que la décision ne lui échappe - car on sait qu'à partir de ce mois d'août, c'est à Bruxelles que cela se passera, et que les experts risquent d'être moins réceptifs aux enjeux locaux. Peut-être même statueront-ils d'abord en fonction de véritables spécificités, et de l'intérêt du consommateur... on croit rêver!

Toujours est-il qu'en attendant, deux nouvelles DOC viennent de naître au Sud de la Sicile: D.O.C. Noto Rosso and D.O.C. Passito di Noto. Le cépage retenu pour les deux appellations, qui ont la même aire, est le Nero d'Avola. Le groupe Planeta a été un des leurs principaux supporters.

Noto est une belle ville de la province de Syracuse, qui comporte un grand nombre de beaux monuments baroques - elle est d'ailleurs classée au patrimoine de l'Unesco. Pour ce qui est des vins, on attendra un peu avant de parler de chefs d'oeuvre, en espérant qu'ils soient plus convaincants que ceux de Cerasuolo di Vittoria, tous proches. Malgré son classement en DOCG (la seule au sud de Naples, je pense), cette appellation de m'a guère emballé. J'ai été sur place, j'ai vu, j'ai bu, et je n'ai guère été séduit. A quelques exceptions près, peu de fruit, beaucoup de vieux bois, et guère de typicité malgré les cépages locaux.

Tout le contraire des vins de l'Etna; il faut dire qu'on parle là d'un véritable terroir... avec la garantie, non pas de l'Etat, mais de l'Etna.

07:08 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |