23 juillet 2009

Brunellogate: accusés, nommez-vous!

L'édition florentine de la Repubblica du 19 juillet dernier publie les conclusions de l'enquête prélimlnaire de l'Inspection des Affaires financières italiennes sur le fameux "Brunellogate". Pour faire bonne mesure, le journal y ajoute le nom des firmes convaincues de fraude sur le Brunello, selon ses sources.  A savoir: Antinori, Argiano, Banfi, Casanova di Neri et Marchesi de’ Frescobaldi. Ces cinq entreprises de renom auraient mis sur le marché des vins "n'étant pas en conformité avec les règles de l'appellation", et ce, sur plusieurs millésimes; elles auraient en effet utilisé d'autres cépages que le Sangiovese, seul autorisé dans l'appellation.

I_heart

J'aime le (vrai) Brunello - et vous?

Voila qui contredit les déclarations de certaines de ces firmes, qui avaient annoncé que l'enquête les avait lavé de tout soupçon (ainsi d'Antinori, qui annonçait en juin 2008 la libération de son Pian dei Vigne 2003). On se perd donc un peu dans ces rebondissements: les conclusions de l'enquête préliminaires ne sont-elles pas la base sur laquelle pourraient être entreprises les poursuites pénales? Ou bien les enquêteurs n'ont-ils trouvé des fraudes que sur certains millésimes et pas sur d'autres?

Toujours dans cet article de la Repubblica, on apprend que deux autres firmes ayant fait l'objet de la même enquête, à savoir Biondi Santi et Col d’Orcia, auraient quant à elles été blanchies de toute malversation.

A noter également, dans cet article assez fouillé, l'accusation selon laquelle le Consorzio de tutelle du Brunello, dont les inspections avaient révélé la présence de cépages non autorisés dans l'appellation, aurait lui même couvert les fraudes en émettant des certificats de complaisance

Une pénible histoire, mais dont on est loin de connaître encore le mot de la fin.

 

 

10:16 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28 juin 2009

Les exportations italiennes chutent au premier trimestre

Les exportations de vins italiens vers les grands marchés traditionnels de la Botte sont en chute libre au premier trimestre 2009, annonce l'Unione Italia Vini: -20% aux Etats Unis, -17% au Canada, -13% au Royaume-Uni. Seule l'Allemagne fait exception à la règle avec une progression de 3,8%.

Globalement, il n'y a pas d'amélioration en vue.

10:07 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |