16 juillet 2010

Des vins de passion

Voici quelques semaines, je faisais la connaissance d'un 'vigneron" pas comme les autres: Jarno Trulli, le pilote automobile, venu présenter ses vins à Charleroi. Original, parce que passionné.

On a beau avoir brillé sur tous les circuits du monde au volant de bolides de Formule 1, comme lui, on n’en reste pas moins attaché à la terre de ses pères. Et cette terre, dans son cas, ce sont les Abruzzes, et plus spécifiquement la Podere Castorani, dont Enzo, le père de Jarno, est co-propriétaire. Et dont Jarno est l’ambassadeur passionné. Podere Castorani, c’est un domaine de 30ha, niché dans les collines argileuses proches de Pescara. Avec, comme cuvée de prestige, inspirées de l’appassimento vénitien, «Jarno», déclinée dans les deux couleurs. Des vins charnus, typés, très personnels. "Les vins de Podere, ce sont des vins de domaine, de terroir. Les Jarno, ce sont les vins qui me font envie, des vins de passion".

 

Trulli.jpg
Jarno Trulli


Vous avez dit "passion"? Voici les notes de mon ami Marc Vanhellemont à propos du Jarno blanc 2007: "La robe toute dorée avec de jolis reflets abricot tourne dans le verre et miroite de mille feux. Elle danse et danse encore, offrant à chaque ronde quelque effluve supplémentaire de fruits confits : pêches blanche et jaune, mangue, goyave, relevé de curcuma, de lavande et de vanille, d’une fragrance du muscat.
Séductrice, elle envahit la bouche d’un coup de langue fruité. Inquisitrice, elle bondit minérale à la gorge, y installe sa fraîcheur. Lascive, elle se love au creux du palais et distille ses notes gourmandes de réglisse, de chocolat et de confiture de cédrat. Tout est raffinement, plaisir rare et délicat, nous voilà subjugué dès la première gorgée". 

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

05 juin 2010

Rivella président du Consorzio du Brunello

Ezio Rivela, ancien oenologue de Banfi, et grande figure du vin en Italie, a été élu à la présidence du Consorzio du Brunello de Montalcino.

Il représente la tendance des réformistes, qui souhaitent assouplir certaines règles actuelles du Disciplinare.

06:04 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |