17 juillet 2010

A Franco Ziliani

Mon collègue et ami Franco Ziliani annonce la suspension de son blog Vino al Vino - "le" blog du vin en Italie. Il ne sait pas encore s'il va reprendre ses activités à la fin des vacances. En attendant, Franco dit vouloir prendre du recul, faire le point, se ressourcer, établir ses priorités.

Nous, égoïstement, on aimerait bien qu'il reprenne du service, mais c'est sa décision. Celle d'un homme intègre, qui n'a jamais reculé devant la polémique (on se rappelle son engagement dans l'affaire du Brunellogate), et qui, quoi qu'il fasse, restera un grand Monsieur du vin.

Juste une petite réflexion, Franco (sans vouloir te forcer la main): penses-tu que ce que tu as fait, que ce que tu as écrit, d'autres le feraient ou l'écriraient tout à fait comme toi, et s'engageraient aussi à fond que toi? Et penses-tu qu'un autre vecteur que ton propre blog t'offre cette indépendance?

Bien sûr, personne n'est irremplaçable; regarde James Suckling, chez Wine Spectator: son collègue Shanken ne verse pas de larmes sur son départ; pourtant, quoi que l'on pense des notes de Suckling, il faut reconnaître qu'il a beaucoup fait en 30 ans pour le Wine Spectator...

Mais moi, en matière de critique vineuse, comme en matière d'art, je préfère toujours les originaux aux copies...

ziliani_alba.jpg

 

00:11 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

16 juillet 2010

Des vins de passion

Voici quelques semaines, je faisais la connaissance d'un 'vigneron" pas comme les autres: Jarno Trulli, le pilote automobile, venu présenter ses vins à Charleroi. Original, parce que passionné.

On a beau avoir brillé sur tous les circuits du monde au volant de bolides de Formule 1, comme lui, on n’en reste pas moins attaché à la terre de ses pères. Et cette terre, dans son cas, ce sont les Abruzzes, et plus spécifiquement la Podere Castorani, dont Enzo, le père de Jarno, est co-propriétaire. Et dont Jarno est l’ambassadeur passionné. Podere Castorani, c’est un domaine de 30ha, niché dans les collines argileuses proches de Pescara. Avec, comme cuvée de prestige, inspirées de l’appassimento vénitien, «Jarno», déclinée dans les deux couleurs. Des vins charnus, typés, très personnels. "Les vins de Podere, ce sont des vins de domaine, de terroir. Les Jarno, ce sont les vins qui me font envie, des vins de passion".

 

Trulli.jpg
Jarno Trulli


Vous avez dit "passion"? Voici les notes de mon ami Marc Vanhellemont à propos du Jarno blanc 2007: "La robe toute dorée avec de jolis reflets abricot tourne dans le verre et miroite de mille feux. Elle danse et danse encore, offrant à chaque ronde quelque effluve supplémentaire de fruits confits : pêches blanche et jaune, mangue, goyave, relevé de curcuma, de lavande et de vanille, d’une fragrance du muscat.
Séductrice, elle envahit la bouche d’un coup de langue fruité. Inquisitrice, elle bondit minérale à la gorge, y installe sa fraîcheur. Lascive, elle se love au creux du palais et distille ses notes gourmandes de réglisse, de chocolat et de confiture de cédrat. Tout est raffinement, plaisir rare et délicat, nous voilà subjugué dès la première gorgée". 

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |