24 août 2010

Bio-Sting

On savait Sting défenseur de l'environnement. On l'avait vu s'engager dans le combat des indiens contre la déforestation.

Mais saviez-vous qu'il cultivait bio? C'est que depuis 1997, Sting possède une propriété en Toscane, la "Tenuta il Palagio", près de Figline Valdarno.

 

Palagio.jpgLa "casa Sting"

Jusqu'à présent, il en vendait les produits directement sur les marchés britanniques et américains, au travers de réseaux bio. Mais dorénavant, on pourra les acheter sur place.

Début août, en effet, lui et son épouse ont ouvert une boutique à la ferme, où ils proposent leur miel, leur huile d'olive, leurs légumes, leur salami... et leurs vins. Du Chianti delle Colline Fiorentini, pour être précis.Tous bio. Et la qualité? Désolé, je n'ai jamais eu la chance de les goûter.

Quoi qu'il en soit, 10% des revenus de la ferme sont reversés à des organisations caritatives oeuvrant pour la protection de l'environnement.

Qu'on soit branché people ou pas, il faut reconnaître que le chanteur est cohérent avec son discours.

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : sting, bio, vin, chianti, the police, italie, toscane, organic farming | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

31 juillet 2010

Brunello: la fin des faux semblants?

Interviewé par Carlo Macchi, du Wine Surf, le nouveau président du Consorzio du Brunello di Montalcino, Ezio Rivella, n'a pas pratiqué la langue de bois: selon lui, 80% des vins vendus sous la DOCG avant la révélation du "Brunellogate" de 2008 "n'étaient pas des 100% Sangiovese". Et ne respectaient donc pas la réglementation. Mais c'étaient là, toujours selon lui "des pratiques communément admises". A se demander à quoi servait le Consorzio. Et où résidait la "Garantie" de la DOCG.

Et maintenant? Et demain? En 2009, les producteurs ont décidé de reconduire la règle des 100% Sangiovese (et on suppose, de l'appliquer, au moins pour l'instant). Mais Rivella ne cache pas son ambition de faire évoluer les choses.

Et c'est sans doute pour ça qu'il a été élu?

00:51 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |