21 septembre 2010

Lanson change d'agence en Belgique et au Luxembourg

Les Champagne Lanson ont quitté Fourcroy pour MCS-Campari Benelux.

Le changement d'agence est effectif depuis juin, mais je ne l'apprends qu'aujourd'hui. Où avais-je la tête?

A propos de Lanson, rappellons que la marque fête ses 250 ans à la fin de ce mois, par une soirée à Versailles.

 

 

 

 

 

 

09:21 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, France, Italie | Tags : champagne, lanson, fourcroy, mcs campari | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

20 septembre 2010

À l’ombre des Nuraghi, la vernaccia

Les pollens l’attestent, la Vernaccia était déjà cultivée en Sardaigne avant l’arrivée des Phéniciens, ces marins commerçants à l’origine de nombreux vignobles méditerranéens. Aussi ancienne que les mystérieux nuraghi. Mais plus savoureuse, comme nous le montre l’ami Marc Vanhellemont, qui a roulé sa bosse sur cette grande île…

La Vernaccia dite d’Oristano, nom de la région, serait donc autochtone. Sa grappe petite et serrée donne un vin blanc au jus sucré qu’un long élevage peut transformer en nectar de méditation. L’Azienda Contini en propose quelques cuvées très particulières. 

nuraghi.JPGUn nuraghi

L’île du mystère

Quelques illuminés (ou inspirés, rien n’est à rejeter), nous affirment que la Sardaigne serait un vestige de l’Atlantide. J’aime beaucoup l’idée ! L’île, jonchée de nombreux vestiges antiques pourrait en attribuer une poignée à ce peuple mythique. Hérésie archéologique certes, mais rêvons un peu à l’ombre des nuraghi, constructions intrigantes et coniques faites de mégalithes. Datés de l’âge du bronze, il en subsiste 8.000 exemplaires. Leur répartition, tant côtière qu’à l’intérieur de l’île, rend difficile l’interprétation de leur fonction véritable. Les plus accessibles se voient escalader par les touristes, d’autres semblent surveiller le vignoble.
Ce n’est là qu’un des mystères de la Sardaigne, île longtemps isolée, pétrie de traditions, de particularismes, d’usages oubliés… et de cépages, bien sûr.

-Vernaccia di Oristano 1987 DOC Azienda Contini

L’ambre brun rouge de la robe se pare de reflets pourpre. Le nez légèrement lacté évoque tout d’abord le café au cacao, plus délicat qu’un capuccino, puis il évolue vers des senteurs plus végétales de céleri confit parfumé de poudre de fenugrec. Une fraîcheur buccale intense interpelle les papilles, suivie par une sensation tannique due au bois d’élevage, ce dernier ne se décèle pas toutefois, le Corinthe vient adoucir le milieu, la pâte de pistache rend la texture onctueuse, un air marin fait d’embruns fait s’envoler la structure qu’on qualifiera d’aérienne. La caractère capiteux s’impose en final et marche à la suite de la longueur.

Vinifié comme un vin blanc, puis élevé pendant 15 ans en petits foudres de châtaigner et de chêne, puis encore affiné en bouteille.
Analyse : alcool 15,5° pour 2 g de sucre, c'est à dire sec, mais donne une impression douce. Acidité 5,70 g avec un pH de 3,45 ce qui génère une fraîcheur importante.

spiagge Cabras3.JPGUne île sauvage

-Antico Gregori Vernaccia di Oristano DOC Azienda Contini


Un ton mat d’où s’échappent quelques nuances d’ambre brun foncé.
Quand le nez y plonge, il perçoit un effluve aussi iodé qu’un amontillado de Sanlucar. Le candi brun vient ensuite teinter fleurs et noix sèches.
Le plus remarquable est la très belle amertume qui fait sa joyeuse entrée et caracole jusqu’au fond du palais. Nervosité et douceur jouent à cache-cache et tournent autour des figues confites et raisins secs. Des amandes toastées, des noisettes grillées et de la chicorée torréfiée viennent apporter un supplément de complexité. Le tout dans atmosphère éthérée qui semble nous emporter vers un ailleurs par des chemins antédiluviens, à trinquer avec un Atlante...

Les meilleurs jus de Vernaccia s’élèvent en solera. Cette dernière date du début du 20e siècle.
Analyse : alcool 18,37° pour 8 g de sucre résiduel et une acidité de 8,40 pour un pH de 3,59, un équilibre similaire au précédent mais un avec un peu plus de tout. En bouche les impressions sont plus fortes.

Contini Antico Gregori.jpgLe vin

La vigne

Elle pousse à quelques mètres au-dessus du niveau de la mer dans des dépôts fluviatiles argilo-sableux amenés par la fleuve Tirso. Le vignoble occupe la basse vallée proche de la presqu’île de Silis, au centre ouest de la Sardaigne.

L’Azienda

Les Contini sont une vieille famille vigneronne établie sur l’île depuis 1898. Les caves de vieillissement se situent à Cabras, petite ville à une dizaine de kilomètres d’Oristano, chef lieu de la province éponyme.


Marc Vanhellemont

Plus d'info: www.vinicontini.it


Chronique parue dans IVV 143

06:30 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : sardaigne, vin, vignoble, marc vanhellemont | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |