10 juin 2011

Viva il Primitivo di Puglia!

Nos sessions du concours Radici se sont achevées mercredi dans l'allégresse, avec une série impressionnante de Primitivos des Pouilles, aussi bien IGT que DOC (Goia et Manduria).

vin vignoble,italie,salento,pouilles

Un des mes complices de dégustation: l'écrivain polonais Marek Bienczyk...

Quel fruit! Et quels beaux épices (réglisse, poivre, herbes du maquis). Et ce, aussi bien dans les vins jeunes que dans les vins plus âgés (nous sommes remontés jusqu'en 2004). Et quelle matière!

Il y a bien par ci par là quelques défauts techniques et quelques rares monstres surmuris et généreusement boisés qui se sont trompés de continent; mais l'ensemble démontre le potentiel du cépage, dont les vins  puissants et vineux sont à l'évidence capable de bien vieillir grâce à des tannins robustes et une assez bonne acidité, voire même, d'exprimer de vrais terroirs, comme sur les collines de Gioia, un peu en altitude. Les vieilles vignes à faible rendement sont aussi un élément de qualité.

vin vignoble,italie,salento,pouilles

Et ici, le Français Pierre Casamayor

Mes préférés: Morella La Signora 2007 IGP Salento, Feudi di San Marzano Sessantanni 2008 IGP Salento, Centovignali Indelocato 2010 DOC Gioia del Colle, Viglione Marpione 2008 DOC Gioia del Colle, Produttori Vini Manduria Lirica 2008 Primitivo di Manduria, Apollonio Terragnolo 2004 IGP Salento.

vin vignoble,italie,salento,pouillesVue du Borgo Egnazia

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : vin vignoble, italie, salento, pouilles | Lien permanent | Commentaires (6) | | | |

08 juin 2011

Graticciaia ou l'"Amarone" des Pouilles

En marge des sessions du concours Radici, j'ai visité hier soir le Castel Serranova. Outre une histoire quasi-millénaire, l'endroit jouit d'une réputation plus récente pour son Graticciaia, un vin issu de raisins passerillés, un peu sur le mode du governato vénitien. La différence, c'est qu'on utilise ici du Negro Amaro, et qu'on laisse une partie des raisins sécher au soleil, sur le toit du Castello.

Je n'ai pas tout pigé du procédé (et surtout pas comment on obtient des vins de 14° seulement à l'arrivée, vu que les raisins perdent au bas mot 40% de leur volume). Les vignes de la Tenuta Flaminio sont vieilles, en tout cas (80 ans en moyenne), et le vin passe une partie de son élevage en tonneaux. D'après ce que j'ai compris, le nom du vin provient des claies en espaliers (graticci) utilisées pour le passerillage. Le reste garde une part de mystère...

italie,gratticciaiaLe Castel Serranova (photo H. Lalau)

Franco Ziliani, qui fait toujours bien les choses, nous a organisé une dégustation de 4 millésimes, auxquels le propriétaire, M. Vallone, a ajouté un 1990, en cadeau.

 

Gratticciaia 2005

Dans ce vin, tout a été concentré: le sucre, l'alcool, mais aussi l'acidité, ce qui nous donne une trace de verdeur au nez, et en bouche, une curieuse balance entre richesse et finesse. L'alcool domine un peu en finale, tout de même. 14/20

Graticciaia 2003

Pruneau, réglisse au nez, épices en bouche; beaux tannins, très présents mais pas secs grâce au sucre résiduel (10g environ). L'impression de chaleur est encore plus marquée. 13/20

Graticciaia 1997

Cerise au nez (y compris les noyaux); la bouche est assez vive, les tannins un peu plus secs, une année moins riche, sans doute, mais pas mal de finesse. 14/20

italie,gratticciaiaGratticciaia

Graticciaia 1994

Très dense, rode très sombre; au nez, des notes de bonbon des Vosges, de réglisse, de pivoine; la bouche est très veloutée, avec des nuances de sous bois (ceps, morille, truffe). L'alcool ets très bien intégré. Le vin paraît à son optimum. 15/20

Graticciaia 1990

Le "cadeau". Déjà bien évolué. Viandeux. "Noyau de cerise, le retour". Un peu décharné, par rapport aux précédents, tout de même. L'oenologue est enthousiaste et parle d'émotion, de respect, d'héritage. Moi, un peu moins. 12,5/20.

La famille Vallone possède d'autres domaines dans la région (600ha au total) et propose bien d'autres produits (j'ai apprécié leur Fiano, notamment). Le Graticciaia est une peu la cerise sur le gâteau. D'ailleurs, M. Vallone souligne que ce type de traitement des fruits (les raisins, mais aussi les figues) a toujours existé dans les Pouilles, et qu'on s'en servait jadis pour le vin de la réserve familiale, celui des grandes occasions.

Ce soir, j'ai donc appris quelque chose!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : italie, gratticciaia | Lien permanent | Commentaires (5) | | | |