01 juillet 2013

Brunello di Montalcino Tiezzi 2006

Samedi soir, mon confrère Marc Vanhellemont, recevait quelques amis dont j'avais le plaisir de faire partie.

Une occasion pour lui de nous faire déguster quelques raretés. Le joli Champagne de Pinot blanc de Pierre Gerbais. Le cinglant Palo Cortado de chez Lustau. Le déroutant chardonnay provençal de Revelette. Le saroureux rosé de Puech Haut, l'onctueux Madeira Verdelho de Justino...

Mais le vin qui m'aura le plus marqué, ce soir-là, était italien. Et curieusement, il est issu d'une appellation qui est loin d'être ma favorite, à savoir Brunello di Montalcino.

Des vins qui, par leur mode d'élevage très long, leur côté souvent décharné, me déçoivent souvent.

Mais ce Tiezzi 2006 "Vigna Soccorso" nous jouait une tout autre partition...

IMG_2638.jpg

Du petit fruit noir au nez, très frais, étonnamment jeune - prunelle, mûre, framboise, une faîcheur inattendue - une acidité quasi-piémontaise, une bouche fumée, mais pas brûlée, la texture suave de tannins polis par le foudre, (42 mois, tout de même) mais ni toastés, ni vanillés. Une étonnante fluidité, à l'opposé de l'extraction forcenée de bien des Toscans, super ou pas - vous l'avez compris, si je dois sauver un seul Brunello, un seul Sangiovese, ce sera celui-là.

 

Plus d'info: http://www.tiezzivini.it

00:07 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

28 mai 2013

Bach et Bacchus

Vous savez que je m'intéresse aux liaisons (peu dangereuses) entre l'art et le vin. Rien de plus normal, après tout, puisque, chez les Grecs comme chez les Romains, déjà, le dieu du vin était réputé pour ses talents de musicien...

vin, bach, bacchus, tasca d'Almerita

Ma fille Charlotte, en sa qualité de musicologue bientôt diplomée (et de fille de journaliste viticole), me signale une video assez sympathique signée Tasca d'Almerita.

Comme on le verra (et l'entendra), elle associe à merveille deux de mes passions, Bach et Bacchus

Pour rappel, Tasca d'Almerita est une maison sicilienne de longue renommée. J'ai eu l'occasion de visité, voici quelques années déjà, son fief de Regaleali, et peut apporter ma caution à ses vins (pour ce quelle vaut), mais aussi à la dimension culturelle de la maison.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : vin, bach, bacchus, tasca d'almerita | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |