05 avril 2016

Martini e precizione

J'ai reçu hier ce joli communiqué à propos d'un cocktail censé faire fureur cet été, le Martini e Tonic.

MARTINI & TONIC - LE COCKTAIL DE L'ÉTÉ 2016.jpg

Si le concept n'a rien de très novateur, il est cependant tout à fait d'actualité: pas mal de gens semblent redécouvrir les vermouths, ces temps-ci; et certains aficionados, parmi eux, explorent la vaste palette de cocktails où le vermouth peut être mis en oeuvre.

Oui, mais, en matière de cocktail, il faut être précis.

D'abord, de quel Martini s'agit-il? A voir la photo, je penche pour la version Bianco.

Mais si je peux me permettre un conseil d'ami, pourquoi ne pas essayer la version Gran Lusso?

Gran Lusso.jpg

Le grand luxe... abordable, c'est Gran Lusso

D'accord, c'est plus cher (25 euros environ pour un litre); mais c'est bien meilleur. Les amers sont plus francs, l'aromatique plus riche. Et franchement, faut-il lésiner quand on parle de vermouth? C'est moins cher qu'un bon champagne... En plus, le Gran Lusso est tellement bon qu'il n'a pas forcément besoin de tonic pour vous réveiller les papilles...

Ensuite, de quel tonic s'agit-il? Le communiqué cite la marque Schweppes. Sans doute du marketing croisé. Mais il y a Schweppes et Schweppes. Là encore, je me permets vous recommander la version chère, le Premium Mixer. Parce que le Schweppes Tonic classique me semble trop sucré pour l'utilisation envisagée.

spm.jpg

Ou bien, si vous osez sortir de la "reco" du communiqué, je vous recommande la marque Fever-Tree (publicité gratuite).

Voila, maintenant, c'est à vous de jouer!

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

01 mars 2016

Vins du Midi

Voici quelques mois, l'INAO retoquait le projet d'IGP Vins du Sud, prévu pour rassembler les IGP du Gard, de l'Aude et de l'Hérault. "Pas assez précis", ont dit les sages de l'origine et de la qualité.

Ils avaient pourtant accepté les IGP de la Méditerranée et de l'Atlantique, non?

Quoi qu'il en soit, aux dernières nouvelles, les Vins du Sud deviendraient Vins du Midi.

Alors là, les Belges s'insurgent: Midi, c'est le nom de leur principale gare, à Bruxelles!

BXL MIDI.JPG

Trêve de plaisanterie; vous savez ce qui aurait été le plus malin - et le plus juste, aussi: faire redescendre Languedoc en IGP (ce qui correspondrait mieux à la diversité des terroirs), en diminuant au passage d'un étage la fusée des appellations de la région. La base des AOC de la région deviendrait sous-régionale (Corbières, Minervois...) puis on aurait encore deux étages, les communales et les crus.

Tiens, c'est un peu ce qu'on trouve en Toscane, avec l'IGP Toscana, et puis les dénominations (Chianti, et puis, plus restreint, Montepulciano - je schématise pour l'exemple)...

Dites, il n'y a que moi pour penser à des choses aussi idiotes?

00:45 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Italie | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |