01 décembre 2013

James Suckling fidèle à lui même... et aux Supertoscans

On peut tout dire de James Suckling et de ses goûts en matière de vins (notamment de vins italiens), mais on doit tout de même lui reconnaître une certaine suite dans les idées. Voire de la fidélité.

Ce n'est pas parce que l'ancien "Monsieur Europe" du Wine Spectator vole maintenant de ses propres ailes qu'il se détourne des Supertoscans; ce n'est pas parce qu'il a quitté le Big Band de Ravi Shanken qu'il oublie ses "vieux amis", comme nous l'explique Franco Ziliani.

En témoigne son dernier Top 10 de l'année, où l'on trouve, en N°1, le Solaia 2010, des Marchesi Antinori, puis en N°4, le Tignanello 2010 du même Antinori.

On y trouve aussi quelques petits domaines qui montent (c'est le côté "explorateur" du grand James): en N°6, Castello Banfi, pour son Brunello di Montalcino Poggio alle Mura Riserva 2007 et en N°10, le Luce 2010 de Luce della Vite (Frescobaldi).

Bon, on y trouve aussi Argiolas (une petite infidélité sarde à la Toscane). Mais toutes proportions gardées, c'est un peu comme si Michel Bettane sortait un Top 10 des vins de France où figurerait Valandraud, La Mondotte, Le Pin et Pavie, et pour faire genre, Daumas Gassac.

13:13 Écrit par Hervé Lalau dans Italie, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

30 novembre 2013

Petite leçon de Fiano

Mon séjour en Campanie me donne l'occasion d'approfondir mes maigres connaissances en matière de Fiano - cépage blanc local dont j'avais pu apprécier quelques beaux échantillons lors de Radici del Sur, il y a trois ans. Mais peut-être est-il utile de vous rafraîchir la mémoire à son sujet.

Le Fiano est-il vraiment le descendant de l'Apianum latin? Aussi surprenant que cela puisse paraître après 2000 ans, des analyses ADN pratiquées sur des graines retrouvées à Pompei semblent prouver que oui. Quoi qu'il en soit, ce cépage blanc fait toujours la fierté de la Campanie. Et notamment dans la Province de Salerno, et dans celle d'Avellino, où une DOC lui est consacrée: Fiano di Avellino.

On en a aussi planté en Argentine, en Californie et en Australie. Au point que les deux plus grandes caves produisant du Fiano dans le monde, aujourd'hui, se trouvent en Australie. Assez aromatique dans sa jeunesse, avec une large palette allant du floral au fruité (poire, pêche blanche, abricot), il vieillit aussi très bien, acquérant avec le temps des notes de miel, de coing et de noix. Il se prête bien à l'élevage en barrique pourvu que l'oxydation soit bien ménagée - car le Fiano peut devenir lourd, si on n'y prend pas garde.

 

IMG_3279.jpg

Dans l'arrière pays de Naples se niche le terroir vallonné et frais du Fiano di Avellino (Photo H. LALAU)

 

Fiano ma non troppo

La dégustation des Fiano organisée par Campania Stories comprenait une quarantaine de produits - principalement des 2012; en moyenne, j'ai été plus qu'agréablement surpris par leur qualité (le niveau m'a paru plus relevé que pour la Falanghina ou le Greco di Tufo). Voici ceux qui m'ont le plus séduit. Faciles ou complexes, aromatiques ou presque austères, il y en a pour tout les goûts...

Donnachiara Fiano di Avellino 2012

Assez équilibré, élégant, fruits blancs, épices, dans un genre fluide 13,5/20

Cantina del Barone Fiano del Avellino "Parcella 928" 2012

Zeste d'orange, profond, épices, acacia, long, gras 15/20

Colli di Lapio Fiano di Avellino 2012

Citron, fleur blanche, très pur, poivre, assez long, glycérol 15/20

Tenuta Sarno 1860 Fiano di Avellino "Sarno 1860" 2012

Citronné, assez vif, presque sauvignonné, mais très belle matière en bouche 13,5/20

Vigne Guadagno Fiano di Avellino 2012

Mangue, maracuja, vif, long, épicé, très amusant. De la matière 15/20

Vesevo Fiano di Avellino Vesevo 2012

Pêche, bouche un peu chaude, mais poivrée 14/20

Mastrobernardino Fiano di Avellino Radici 2012

Très épicé (bouillon cube), belle matière, manque peut-être un poil de fruit mais pas de présence en bouche. 13,5/20

Cavalier Pepe Fiano di Avellino Refiano 2012

Menthe, fluide, bien mur, poire. 13,5/20

Cavalier Pepe Fiano di Avellino Refiano Brancato 2012

Joli nez de poire et de coing, le bois est bien intégré, la bouche reste subtile 14,5/20

IMG_3287.jpg

L'excellent Fiano de Cavalier Pepe (photo H. Lalau)

 

Traerte Fiano di Avellino 2012

Pêche, acacia, lavande, de l'amertume, mais pas trop 13,5/20

Terradora Fiano di Avellino Terre di Dora 2012

Très joli nez pain grlllé, du gras, travail du bois, pas mal 14/20

Sanpaolo Fiano di Avelllino Montefredane 2012

De l'alcool, mais jolis arômes de pêche et minéralité presque riesling 14/20

Molettieri Salvatore Fiano di Avellino Apianum 2011

Pas mal, concentré, zeste de citron, fruits confits, pas mal de gras, de la salinité en finale 14/20

Rocca del Principe Fiano di Avellino 2011

Riche au nez, fruits vert belle minéralité. Pour amateurs avertis. 13/20 

I Favati Fiano di Avellino Pietramara Etichetta Bianca 2011

Evoque le riesling au nez, miel d'acacia, assez gras, alcool mais bouche assez vive 14/20 

Zampaglione Pierluigi Campania Don Chisciotte 2011

Trouble, jaune or, arômes de cidre, coing bouche assez grasse, peut plaire aux naturistes. Ma question: d'où vient il et avec quel cépage est il fait? Laisse les peaux, macération pelliculaire 10 pour le côté atypique, 15 pour le vin en lui même. On aime ou on n'aime pas.

Donnachiara Campania Fiano Esoterico 2011

Pêche, belle matière, minéralité, réglisse, fruits rouges (!), j'adore! 15/20.

Et maintenant, à vous de jouer! Ce blanc du Sud vaut le détour...

00:41 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Tags : finao, campanie, avellino | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |