20 janvier 2014

Barolo "Bricco delle Viole" 2009, de Vajra

Mon collègue et ami Daniel Marcil me fait passer ses notes sur le Barolo "Bricco delle Viole" 2009 de la Maison Vajra, dégusté lors de la dernière dégustation chez In Vino Veritas - un grand moment.

Cuvée emblématique du  domaine, issue d'une seule parcelle en altitude (près de 500 m), elle est toujours vendangée très tardivement. Elle se présente en plateau, de pente douce, son exposition va de sud-est à sud-ouest. L'âge des ceps est varié, allant de 15 à 60 ans. La vendange est foulée, les macérations sont longues (30 à 40 jours) et les élevages s’effectuent en grands foudres pendant... une quarantaine de mois.

photo.JPG

Vajraaaah! (photo H. Lalau)

La robe présente une teinte rouge brique de concentration moyenne. Au nez, on a affaire à un tout grand séducteur, d'emblée il nous offre ses fleurs (violettes et roses séchées), suivent à leur rythme les accents de cuir, de tabac et de bâton de réglisse (léger). Dans le parcours, se glisse aussi une petite séquence d'écorces d'agrumes brulées et des notes balsamiques. Avec de tels d'arguments, le "nebbiolophile" est envoûté, il retarde l'instant du toucher pour encore un peu plus s'enivrer de ce bouquet.  Au moment du «passage à l'acte», se confirme la race du seigneur, ses tannins soyeux se gantent d'un cuir fin, les saveurs de cerises sauvages sont portées par la belle amertume de leurs noyaux. La trame de fond ondule sur des notes pâtissières et la finale s'étire longuement, comme portée par un léger souffle de fumée. C'est du grand Barolo et, sans renier sa réputation de virilité, celui-ci présente l'avantage de nous offrir déjà un très beau niveau de plaisir, sans qu’on ait à l'attendre 15 ans.

Daniel Marcil

PS. Trois produits de la Maison Vajra ont été sélectionnés lors de la même dégustation "découvertes" (à l'aveugle, donc). Trois sur trois proposés. Vous retrouvez donc les deux autres, en plus de celui-ci, dans le prochain IVV.

19:36 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

11 janvier 2014

Deux caves au pied du Vésuve (2): Casa Setaro

La Casa Setaro se situe à Trecase, au pied du Vésuve; ses vignes font d'ailleurs partie du Parc National qui protège la zone entourant le volcan (sauf des immondices, apparemment).

Il s'agit d'une entreprise familiale; Massimo et Maria Rosaria Setaro en ont fait non seulement leur gagne pain, mais aussi une philosophie de vie, un point d'ancrage.

Les vignes, elles, s'ancrent... dans la lave. Elles sont même en pieds francs. Toute la zone a été noyée sous des tonnes de cendres et de pierres volcaniques lors de l'éruption de 79. Concrètement, aujourd'hui, on trouve principalement des graviers gris et du sable noir, riches en éléments divers (potassium, phosphore, silice, fer...). Faut-il s'étonner après ça de retrouver de la "minéralité" dans les vins? Pour une fois, le mot aurait-il un sens?

A noter, par ailleurs (mais c'est sans doute lié), le grand potentiel de vieillissement des vins. Le beau travail de l'oenologue Carmine Valentino n'y est sans doute pas étranger non plus. C'est lui aussi qui prête son talent aux vins de Rocca del Principe (Taurasi) et à ceux de San Francesco (Costa d'Amalfi), dont je vous ai déjà vanté ici les mérites.

 

L1060851.JPG

Massimo dans sa vigne, au pied du Vésuve


Lacryma Christi del Vesuvio Bianco 2012
Très franc au nez, zeste d'orange, épices du maquis, genêt; assez riche en bouche, mais beaucoup de fraîcheur, et une belle amertume en finale. Cépage: Caprettone. 14,5/20

Lacryma Christi del Vesuvio Bianco 2007
Au nez, on croirait un Marsala; belles notes de noix, de foin et de coing; la bouche est pleine de miel et de poire, très riche; et toujours cette amertume, cette sapidité en finale qui donne l'envie d'un autre verre. Superbe. Cépage: Caprettone. 16/20

Lacryma Christi del Vesuvio Rosso 2012
Fruit noirs et fumé au nez (lapsang souchong); jolis tannins, la rondeur du fruit contraste avec la fraîcheur finale, une pointe d'acidité (groseille), une note de silex. Presque exclusivement Piedirosso. 15/20

Lacryma Christi Del Vesuvio 2011
Ici le fruit est rouge, bien mûr (fraise, framboise), la bouche fondue, l'ensemble très équilibré, avec un côté un peu plus "sage" que le 2012. Beau potentiel. 14,5/20

IMG_3255.jpg

 

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans Italie | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |