23 juillet 2015

Les AOP françaises sont-elles vraiment l'avenir de la bulle en France?

Les derniers chiffres annuels de l'institut IRI, arrêtés à fin juin 2015, font état d'une chute des ventes de bulles AOP françaises (hors champagne) dans la GD hexagonale.

Celles-ci sont en baisse de -2,8% sur un an, en moyenne; mais certaines AOP s'en tirent beaucoup plus mal, comme le Crémant de Bourgogne (-12%), le Vouvray (-10%) ou le Saumur (-5%).

A l'inverse, les bulles de marques type "blancs de blancs" (Kriter, Café de Paris, Charles Volner...) ont vu leurs ventes progresser de 2%. A se demander si l'origine est véritablement la clef dans la décision d'achat du consommateur français de bulles.

Mais les hausses les plus importantes se trouvent du côté des bulles étrangères, qui augmentent de 23%.

Les ventes de Cava ont progressé de 23% en un an en France, et celles de Prosecco, de... 215%. On remarquera que là aussi, on trouve des marques fortes, type Martini ou Freixenet.

La bulle "antipatriotique" représente aujourd'hui 8% des ventes d'effervescents hors Champagne en GD française.

 

10:59 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, France, Italie, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

12 juin 2015

Avec ou sans mention d'AOP?

Il existe en Europe quelques appellations d'Origine contrôlée qui sont dispensées d'apposer la mention AOP sur leurs étiquettes. En France, on connaît surtout Champagne - normal, c'est la seule AOP dans ce cas.

Mais il y en a d'autres: Commandaria, à Chypre; Asti, Marsala et Franciacorta, en Italie; Porto/Port et Madeira/Madère au Portugal; Samos, en Grèce; Cava, Jerez/Xérès/Sherry et Manzanilla, en Espagne.

Ces dérogations justifiées, pour la plupart, par l'antériorité historique de ces dénominations, sont rappelées par l'article 59, paragraphe 3, point b), du règlement (CE) n° 479/2008.

00:34 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, France, Italie, Portugal | Tags : aop, législation européenne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |