07 novembre 2015

Do not taste the bush!

Le jury d'éthique publicitaire, ou ce qui en tient lieu outre-Manche a interdit la publicité de la marque de vin australienne Premier Estates, au titre évocateur de "Taste the Bush".

Au premier degré, cela veut dire "goûtez le bush" (le maquis australien), une invitation bien, banale.

11053590_464369947065083_4994177333926797338_o-750x278.jpg

Mais vu la mise en scène (le verre de vin au niveau du pelvis de la jeune dame), on pourrait aussi le traduire par "goutez la chatte". 

Et c'est ce qui a été jugé dégradant pour la femme. D'aucuns, parmi les plus puritains (ou les plus hypocrites), parlent de "tasteless advertising". Or le bush est tout sauf insipide, comme vous le confirmera tout Australien qui se respecte.

Et puis, à ce compte là, il faudrait aussi interdire la quasi-intégralité des sketches des Monty Python, et plus généralement, tout ce que les Anglais appelle le double-entendre, faute, sans doute, d'avoir un mot pour le désigner dans leur langue trop propre.

Ni Kate, ni George W. , ni Anheuser ne se sont prononcés à ce sujet délicat.

Notez qu'en France, on n'en serait jamais arrivé là. La femme sur l'image boit du vin, et c'est probablement déjà plus que nos censeurs peuvent en supporter... 

Taste-the-bush.jpg

00:17 Écrit par Hervé Lalau dans France, Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

23 octobre 2015

Les vins français perdent (encore) une place sur le marché britannique

Selon France Agrimer, la France est à présent le 3ème fournisseur de vins des sujets de sa Gracieuse Majesté, avec 14% des importations en volume, pour l'année 2014. Sur les deux premières marches du podium, on trouve l'Italie (21%) et l'Australie (18%).

La France était première jusqu'au début des années 2000. Et le reste en valeur.

Le marché britannique a considérablement progressé ces 20 dernières années, passant de 10 à 20 litres per capita

 

08:20 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |