22 septembre 2009

En Grande-Bretagne...

Voici les derniers chiffres des ventes de vins en valeur au Royaume-Uni (consommation à domicile, données septembre 2009)

Australie 22%

USA 15,7%

France 14,8%

Italie 12,3%

Afrique du Sud 10,4%

Chili   7,9%

Espagne   6,7%

NZ    3,7%

Allemagne   2,8%

Argentine 1,3%

 

525px-Flags_of_the_Union_Jack.svg

 

Un commentaire: la France a encore perdu une place, passant derrière les Etats-Unis.

Le Chili vend plus en Grande-Bretagne que l'Espagne, et la Nouvelle-Zélande plus que l'Allemagne.

Les pays du Nouveau Monde représentent plus de 60% du marché britannique, la vieille Europe à peine 35% (et tant pis pour l'empreinte carbone).

Un avant goût de ce qui pourrait arriver dans d'autres pays?

07:04 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

06 septembre 2009

A propos des vins de supermarchés aux Decanter Awards

Ce n'est qu'un sondage, bien sûr, mais il est amusant.

Interrogés par Decanter sur la déferlante de vins de supermarchés au palmarès des Decanter Wine Awards 2009, 39% des lecteurs du magazine britannique ont répondu qu'ils choisiraient volontiers un des ces vins pour leur prochain dîner. Mais la même proportion ou presque (38%) ont répondu qu'ils n'en voudraient mêm pas en rêve.

Difficile de se faire une opinion. Et que doit faire le rédacteur en chef du magazine: ouvrir en grand ses colonnes au bon petit vin à moins de 5 livres, ou bien défendre les valeurs du vin de prestige? Recruter un nouveau lectorat, au risque de s'aliéner l'ancien? Ou l'inverse?

J'ai quand même mes doutes sur le succès des vins de supermarchés aux Awards de cette année. Combien de grands producteurs envoient des bouteilles à ce type de concours, où ils n'ont finalement que des coups à prendre? Car se retrouver médaillé aux côtés d'un vin de  moindre renom et de moindre prix ne profite qu'à la concurrence, pas au vin de renom.

Dans un secteur en crise, où le consommateur demande du prix, il devait être tentant pour des supermarchés de se payer un peu d'image pour pas trop cher en participant à ce concours. Le nombre d'échantillons présentés augmente chaque année - les Awards arrivent maintenant presque au niveau du Concours de Mâcon en termes de nombre de vins dégustés, il est inévitable que les vin sde petit prix y soient de plus en plus représentés.

Alors, qui peut dire si tout ce qui brille est d'or...

Et puis, au risque de me répéter, même si l'on trouve de bons vins dans les supermarchés angalis ou autres, et même si la distribution est bien pratique pour déstocker, en définitive,  le discount, le dumping, le marketing de masse, la déshumanisation des centrales d'achat fontt plus de mal que de bien à la viticulture qualitative.

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |