15 avril 2010

La citation du jour

Spécialement pour mon ami Jim Budd.

Dia linn is deoch is ní ráibh mé riamh bocht.
God with us and a drink, and may I never be poor.

(Proverbe gaélique)

00:14 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

10 avril 2010

Portrait d'un franc tireur

Certains de mes amis journalistes anglais le qualifient de "controversial", ce qui n'est pas forcément un compliment. Il est pourtant en passe prendre la présidence du très sérieux Circle of Wine Writers. Lui, c'est Stuart Walton. Son crime: dire ce qu'il pense, et pire, l'écrire. Comme dans ses deux récents ouvrages (ou faut-il écrire outrages): "Through the Grapevine" et "In and Out: A Cultural History of intoxication". Sans oublier pas mal de chroniques dans The Guardian, Decanter ou The World of Fine Wine.

Walton

Stuart Walton

Mais que pense-t-il au juste?

En vrac: que l'ivresse n'a rien de condamnable (ce qui me semble aller de soi, ce sont juste les conséquences qui peuvent faire débat).

Que les journalistes vineux sont trop nombreux, et de ce fait, se partagent un gâteau trop petit. Avec comme corollaire que bon nombre d'entre eux acceptent des compromissions, des collaborations alimentaires, et ne peuvent exercer leur métier avec l'objectivité requise. En clair, qu'ils mangent dans la main des importateurs et des distributeurs.

Et pour faire bonne mesure, que la plupart ont un style déplorable, soit qu'ils recourent systématiquement à des clichés, soit qu'ils cachent sous des phrases ampoulées le vide de leur réflexion.

Moi qui suis censé défendre ma corporation, je vais sans doute vous surprendre: je crois qu'il a globalement raison.

Heureusement, je ne suis pas Anglais. Mais je pense qu'une bonne partie de ses critiques restent valables de ce côté-ci de la Manche. Et comme je ne peux pas prouver grand chose en matière d'indépendance (c'est entre moi et ma conscience), ni d'intelligence, je m'efforcerai au moins de simplifier ma prose... Promis, je vais essayer de faire plus court!

02:45 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |