05 avril 2011

Blogs de vin: un post d'Andrew Jefford

Andrew Jefford, ce nom vous dit sans doute encore quelque chose. J'ai eu le plaisir de ferrailler naguère, dans ces même colonnes, avec ce confrère anglais au sujet de la prétendue suprématie des Chardonnays australiens dans le monde; il semble que le résumé de son article dans Decanter avait largement dépassé sa pensée. Dont acte.

Mais voici que ce même Andrew Jefford s'intéresse, entre autres, à l'opération "anti-mythe" lancée par WineOption.

C'est ICI

Pour ceux qui débarqueraient sur la blogosphère vins anglophone, WineOption est aux critiques de vin ce que le DTT a été aux moustiques de la Grande Motte dans les années 60. Ou bien devrais-je plutôt évoquer l'agent orange, de sinistre mémoire?

Leur slogan "Let's Make Wine Fun Again" est pourtant des plus alléchants. Qui pourrait d'ailleurs ne pas adhérer à un tel programme? Le seul problème, comme toujours, c'est la méthode.

Pour vous faire une idée, c'est LA

Et bien là. Je veux dire, c'est bien fait. Juste ce qu'il faut de bonnes idées, de bon sens, mais aussi pas mal de racolage et de mauvaise foi.

Je ne suis pas le dernier à taper sur les gourous. Ni à rigoler de l'emphase de certains commentaires. J'essaie d'éviter dans les miens, mais je ne jurerai pas que j'y arrive toujours. (après tout, je suis  un littéraire...).

Je pense aussi que notre métier a besoin d'être dépoussiéré. On ne peut plus parler du vin, à l'ère de l'internet, comme on le faisait sous Curnonsky. Au fait, c'est qui, ce Curnonsky?

Mais je me demande tout de même, comme Andrew, si le remède n'est pas parfois pire que le mal.

D'accord pour un langage plus accessible, d'accord pour s'affranchir des vieilles lunes, d'accord pour parler d'autre chose que de des crus impayables, d'accord pour désacraliser ce qui doit l'être, d'accord pour donner la parole aux "vrais gens", d'accord pour dire qu'il ne devrait pas y avoir d'autorité autoproclamée de la critique vineuse, qu'elle émane de journalistes ou non; d'accord pour reconnaître aux blogs et aux forums le mérite d'avoir réveillé notre secteur, et qu'il s'y passe d'excellentes choses. Mais attention quand même au nivellement par le bas... même sur WineOption.

Sous prétexte de s'abstraire de l'influence d'une culture surannée, de l'origine et de ses usurpations, d'un discours mercantile ou élitiste, etc, on finirait par résumer le commentaire à des trucs du genre "yammy", "un vin que j'aime", "un vin que j'aime pas", "cool", "super", "fruits rouges", "rapeux" ou "quelle merde!".

Bien sûr, comme chantait Souchon, "On ne lit pas tous le même journal". Enfin, si on lit encore un journal... Aussi, un type de commentaire qui convient à Untel peut très bien passer largement au-dessus de la tête d'un autre lecteur. Voire l'ennuyer. Mais je continue de penser que plutôt que de simplifier le discours à outrance, il convient d'informer et d'éduquer le lecteur. C'est la fonction du chroniqueur.

Ce n'est pas une raison pour être ennuyeux. A nous, donc, de savoir nous renouveler, sans pour autant prendre le lecteur pour un débile.

Mais je vous en ai assez dit, faites vous votre propre opinion.

Que les choses soient claires, en tout cas, je ne cherche pas à réveiller la querelle de décembre dernier, celle qui m'a valu d'exploser mon compteur de commentaires (et d'insultes) simplement parce que j'avais eu la mauvaise idée de brocarder quelques styles de bloggeurs vins.

Je voulais juste vous montrer que le même débat existe outre-Manche.


14:58 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne, Vins de tous pays | Tags : vin, blog, wineoption, decanter | Lien permanent | Commentaires (14) | | | |

04 avril 2011

Jacob's Creek dans le Gotha des vins

Qu'est-ce qui fait qu'une marque appartient au Gotha des Vins? L'ancienneté? Les classements? Le prix? Mais non, la contrefaçon, bien sûr!

On vient de découvrir à Londres 340 bouteilles de Jacob's Creek contrefaites.

Moi, si j'étais un grand cru classé de Bordeaux, je m'inquiéterais. Quand le piratage touche le milieu de gamme, c'est que tout le marché est en train de changer...

08:30 Écrit par Hervé Lalau dans Australie, Europe, Grande-Bretagne, Vins de tous pays | Tags : vin, piratage, contrefaçon, vignoble | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |