25 mai 2011

Terra incognita

A 50 ans bientôt, je regarde derrière moi et je me dis que j'ai eu la chance de visiter pas mal de vignobles au monde, de l'Europe en passant par le Chili et l'Afrique du Sud. Mais l'esprit humain est ainsi fait qu'il voit souvent le verre à moitié vide. Avec un peu d'avance, j'adresse donc au Père Noël ma liste de voyages encore à faire.

Des coins dont j'ai pu goûter les produits, ou pas; des vignobles tout près, ou très loin. Des appellations réputées, ou pas. Des voyages qui font rêver, ou pas.

Voici donc les endroits que j'ai vraiment envie de voir dans les années qui viennent, mes zones blanches sur la carte du vignoble mondial, ma "terra incognita":

-Coteaux du Vendômois/Coteaux du Loir

-Coteaux du Layon

-Duras

-Ardèche

-Gaillac

-Irouléguy

-Béarn

-Saint Véran

-Saint-Chinian

-Minervois

-Crépy

-Die

-Thann

-Alsace Grand Cru Schoenenbourg

-Gigondas

-Coteaux d'Aix

-Côtes Roannaises

-Châteaumeillant

-Saint Pourçain

-Quincy

-Morgon

-Pays d'Auge (Calvados)

-Armagnac

-Madiran

-Corneilla de la Rivière

-Saint Honorat

-Ribera del Duero

-Costers del Segre

-Açores

-Lanzarote

-Santorin

-Nemea

-Mantinia

-Samos/Lesbos

-Tunisie

-Hermanus

-Olifantsrivier

-Nouvelle-Zélande

-Cinque Terre

-Calabre

-Franciacorta

-Neuchâtel

-Bio-Bio

-Neuquen

-Salta

-Baja California

-Speyside

Comme vous le voyez, j'ai du pain sur la planche.

23 avril 2011

Kate et William boiront du Pol Roger (et pas du Bollinger)

Rompant avec une tradition séculaire qui voulait que le champagne servi aux mariages princiers d'Angleterre soit du Bollinger (fournisseur royal depuis... la reine Victoria), Kate et son William de mari boiront du Pol Roger (oui, la marque de Sir Winton Churchill). L'occasion, peut-être, de ne pas faire comme Papa et Diana, dont le conte de fées n'aura duré que le temps pour les bulles de s'envoler...

Rien de ce qui touche au vin ne nous étant étranger, et inaugurant par la même ma nouvelle rubrique "grands de ce monde", j'ai pensé qu'il était plus qu'indispensable de vous en informer. L'info a filtré sur le site de Decanter, qui ne l'a pas laissée décanter longtemps avant de la publier. Je vous la livre donc à peine dégorgée.

Ce changement de marque laisse-t-il présager une rupture politique ou dynastique? Pas vraiment. Passe encore que William épouse une roturière, mais Buckingham n'a pas choisi un English Sparkling. On les dit pourtant excellents.

God save Britain!

10:40 Écrit par Hervé Lalau dans Champagne, Grande-Bretagne | Tags : vin, champagne, mariage, kate, william, royals | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |