19 septembre 2012

Grand Prix de l'Amitié entre les Vins, édition 2012

Voila, c'est fait, les Louis Roederer International Wine Writers Awards 2012 ont été décernés.

Comme d'habitude, ils n'ont d'international que le nom, la fête est exclusively anglophone.

Je félicite Andrew Jefford et Michael Fridjhon pour leur prix bien mérité, ainsi que les éditeurs du World of Fine Wine, publication certes un peu confidentielle, mais de grande qualité.

Mais j'ai de la peine pour tous ceux qui, parce qu'ils ont la malchance d'être nés italophones, germanophones, néerlandophones, hispanophones, lusophones, sinophones... ou même francophones, n'ont pu concourir (un comble, pour le prix d'une marque de Champagne).

Alors, pour réparer cet oubli, j'ai choisi de décerner un nouveau prix, Le Grand Prix Lalau pour L'Amitié entre les Vins.

L1020381.JPG

Michel Smith à l'annonce du verdict: "J'y crois pas!"

L1020380.JPG

Michel Smith quelques secondes plus tard: "ça s'arrose!"


En voici les lauréats pour 2012 (Premières Grandes Plumes Classées A):

Per Karlsson (Suède Méridionale)

Marc Vanhellemont (Belgique Méridionale)

Oivier Grosjean (Nord-Bugey)

David Cobbold (Gascogne)

Jacky Rigaux (Bourgogne)

Agnieszka Kumor (Pologne)

Michel Smith (Roussillon)

Laurent Probst (Hell-Vessie)

Jim Budd (Jumilla)

Franco Ziliani (Lombardia)

Marc André Gagnon (Québec)

Vincent Pousson (Catalunya)

Lincoln Siliakus (New South Rhône)

Florence Kennel (Jura)

Anne Serres (Fenouillèdes)

Georges Truc (Rhône)

Alexandre Truffer (Bas-Valais)

Dominique Hutin (Sud-Cotentin)

Les raisons de ce choix? Pour leur intérêt pour toutes sortes de vin dans le monde; pour ce qu'ils ont écrit, pour ce qu'ils n'ont pas écrit, et parce que tel est mon bon plaisir.

Bravo à tous! Ils gagnent ma considération, immense, et une mignonnette de Coume Majou 1952 offerte par Luc Charlier, sponsor principal de l'opération (la mignonnette est disponible sur place, la considération est universelle).

 

20 août 2012

Vinous Chronicles

J'ai le plaisir de vous annoncer que ce post de Chroniques Vineuses est available en version anglaise.

Afin d'assurer à ce blog l'audience qu'il deserve, et pour émuler les actions entreprises par des opérateurs majeurs comme Bordeaux Wine Trip (see post prévieux) ou Huffington Poste, j'ai confié la traduction de ce feuillet à un spécialiste de l'automated transcription.

Et maintenant, côté lectorat, le sky est à la limite!

I am gay to announce that this post will Vinous Chronicles be disposable in English.

To ensure that this blog deserve public it, and to emulate the actions taken by major operators such as Bordeaux Wine Trip (voir previous billet) or Paddington Post Office, I gave the translation of this shit to a specialist laundromat.

And now, readers, ciel mon mari!

09:54 Écrit par Hervé Lalau dans Etats-Unis, Europe, France, Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |