08 mars 2015

Pour ou contre l'AOP Sussex

En Grande Bretagne, on n'a pas vraiment la culture de l'appellation. Par exemple, il n'y a pas d'appellation whisky à proprement parler. Juste une protection de la mention Scotch Whisky. Les Britanniques croient plutôt dans les marques.

Aussi, quand les producteurs de vin du Sussex ont déposé une demande de reconnaissance en AOP, les réactions n'ont pas été toujours très chaudes. Le propriétaire de Chapel Down, Guy Tresnan, dont les vignes sont situées dans le Kent, a même fait part de sa franche opposition: "Les producteurs anglais ont fait de gros efforts pour développer leurs vins effervescents et ceci pourrait introduire de la confusion sur le marché. Dire que quelque chose qui vient du Sussex est meilleur que ce qui vient du Kent est absurde".

Avec tout mon respect, M. Tresnan, c'est peut-être votre réaction qui est absurde.

Primo, l'AOP garantit la provenance, pas la qualité. Le fait que le Sussex protège l'origine de ses vins ne les rend pas meilleurs que les autres.

Secundo, si c'est votre crainte, même infondée, rien ne vous empêche de réclamer l'AOP pour le Kent.

sussex20map.jpg

Sauf que Chapel Down achète aussi des raisins dans le Sussex. M. Tresnan craindrait-il de voir le prix du raisin monter?

 

08:31 Écrit par Hervé Lalau dans Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

24 janvier 2015

Winston Churchill et l'alcool

Voici 50 ans, jour pour jour, disparaissait Winston Churchill. L'homme qui pensait que Dieu avait été sage de ne pas créer les Français à l'image des Anglais (et vice versa?) était aussi un grand adorateur de Bacchus.

Et voici ce qu'il en disait: "J'ai retiré plus de choses de l'alcool que l'alcool ne m'en a retirées".  

220px-Sir_Winston_S_Churchill.jpg

D'un autre côté, le même Churchill professait un franc mépris pour les saoulards: "my father taught me to have the utmost contempt for people who get drunk."  Et déclarait doctement: "a glass of Champagne lifts the spirits, sharpens the wits, but a bottle produces the opposite effect."

Churchill, apôtre de la modération? On aura tout bu!

11:49 Écrit par Hervé Lalau dans Europe, France, Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |