12 janvier 2012

Vincent Pousson, blogueur

Ca y est, Vincent Pousson ne squatte plus, il blogue sur son propre espace!

Bon, je ne devrais peut-être pas trop en faire - c'est un nouveau concurrent, après tout, il va encore me faire descendre au WikioE-Machin Buzzing Classement, ou que sais-je.

Mais peu importe. La blogosphère, je la vois comme un univers en expansion, où la place se crée à mesure que les nouveaux arrivent. C'est sans doute idiot, vu que le temps moyen que chaque internaute peut consacrer aux blogs de vins n'est pas vraiment infini, mais c'est comme ça que je le ressens.

Alors bienvenue, Vincent!

A toi, maintenant, les affres de la page blanche, la déception devant les commentaires haineux ou à côté de la plaque, mais aussi, la fierté d'écrire quelque chose qui tient la route (je te fais tout à fait confiance), le plaisir de partager une émotion, un coup de coeur, la joie de faire un tout petit peu, très modestement, l'actualité. Et puis aussi, à l'occasion, de renverser le veau d'or, de "labrar el campo"...

Bon, trèves de blaba, je vous donne son adresse, c'est ICI

On y trouve évidemment pas mal de nouvelles des vins et de la gastronomie d'Espagne, vu que c'est là qu'il crèche. Et comme ce genre d'infos n'est pas si courant sur la blogosphère francophone, je vous le conseille vraiment.

 

14:56 Écrit par Hervé Lalau dans Espagne, France, Gastronomie | Tags : blog de vin, vincent pousson | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

29 décembre 2011

Faux Gras, fausse bonne idée

La radio intérieure de mon Carrefour Market me vante depuis plusieurs jours les mérites du Faux Gras de Gaia, qui prétend avantageusement remplacer le foie gras en cumulant le plaisir des papilles et "le respect des animaux'.

Vous parlez d'un respect! Que respectera-on quand on ne les élèvera plus, ces oies, faute de vendre leur foie gras? Des oies virtuelles?

24-en-perigord-une-gaveuse-d-oie.jpg

Je ne goûte pas du tout cette intrusion du pathos et du sentimentalement correct dans mon univers commercial. Est-ce la mission d'un magasin que de me laver le cerveau? Je n'ai pas besoin qu'on me dise ce que je dois acheter.

Et après tout, si Carrefour Belgium est à ce point sensible aux théories de Gaia, il n'a qu'à ne plus vendre de foie gras!

J'en achèterai ailleurs, parce que j'aime ça.

Et parce que je respecte les fermiers du Sud Ouest (ou d'Alsace) qui s'adonnent, depuis des générations, au gavage des oies - oui, j'en connais, je passe mes vacances dans la région depuis des années.

Je les respecte beaucoup plus, en tout cas, que les activistes de Gaia, dont je me refuse à subir, et encore moins à transmettre, le message simpliste et outrancier.

Qui dénoncera la "grave maltraitance" dont sont victimes les pauvres consommateurs, de la part de cette association qui entend les accabler sous des tonnes de mauvaise conscience et de sensiblerie? Et ne vous y trompez pas, pour peu qu'on les écoute, demain viendra le tour des mangeurs de boeuf, de lapin ou de poulet.

Amateurs de foie gras, levez-vous! Soyez fiers de vos goûts! Et exigez de Carrefour le retrait de cette campagne de désinformation!

J'ai écrit aujourd'hui même à la chargée de relations publiques de la chaîne pour connaître sa position précise en la matière. Je vous tiendrai informé de sa réponse.

22:37 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Gastronomie, Sud-Ouest | Tags : foie gras | Lien permanent | Commentaires (10) | | | |