08 janvier 2016

Saint Joseph, en blanc

Les blancs représentent seulement 12 % de la production de l’appellation Saint-Joseph.

Marsanne et Roussanne réussissent pourtant aussi bien que la Syrah sur ces sols granitiques.

J'en veux pour preuve ce 2013 du Domaine Durand, à Châteaubourg, tout au Sud de l'aire d'appellation. 

Eric et Joël, les deux frères qui exploitent ce domaine, n'ont qu'un petit hectare de blanc sur Saint Joseph, mais ils ont ont tiré le meilleur des deux mondes: l'accessibilité et la complexité. Au nez, il allie le fruité mûr (poire, pêche) et la fraîcheur florale (acacia, tilleul); en bouche, il est assez gras, volumineux, on tomberait presque dans le confort et le mièvre s'il n'y avait un bel amer, un peu de salinité et quelques fruits secs, plus une petite pointe d'acidité, juste ce qu'il faut pour maintenir l'attention - ou serait-ce la tension?

Bref, un vif complet, qu'on verrait bien sur une poularde - au Saint Joseph blanc? - ou sur un fromage - non, pas blanc, mais à pâte pressée, type gruyère, salers, ou cantal entre deux... 

IMG_8452.jpg

00:24 Écrit par Hervé Lalau dans France, Fromages, Rhône | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

13 août 2015

Valençay, légendes, fromage et vin

Les légendes sont souvent plus alléchantes que la réalité.

Prenez le fromage de Valençay.

D'aucuns soutiennent que c'est Napoléon, qui, de passage chez Talleyrand, au retour de la campagne d'Égypte, aurait tranché le haut du fromage d'un coup de sabre, dans un accès de colère.

Belle précision, surtout pour un ancien officier d'artillerie!

Sauf que Talleyrand n'achète le château de Valençay qu'en 1803. Soit quatre ans après le retour d'Égypte de Bonaparte!

D'autres chroniqueurs de Valençay attribuent sa forme... à celle du clocher de Levroux.

1280px-Valençay_04.jpg

Photo Pierre-Yves Baudouin

En réalité, on s'en fiche un peu. Et on ouvre une bouteille de Valençay. Seule véritable question qui vaille: du blanc ou du rouge?

Je pencherai pour le blanc.

Vous voulez une bonne adresse? En voici une:  le Claux Delorme (Domaine Minchin). 

Et tant que vous y êtes, essayez aussi le rouge (cabernet franc, côt et gamay).

14:07 Écrit par Hervé Lalau dans France, Fromages, Gastronomie, Loire | Tags : valençay, minchin, claux delorme | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |