02 mars 2008

Vin & Société en appelle à nouveau à Nicolas Sarkozy

La présidente de Vin & Société, Marie-Christine Tarby, a profité du passage de Nicolas Sarkozy au Salon de l'Agriculture pour l’interpeller sur le Code de santé publique. Le Président français s'est de nouveau engagé à faire évoluer la législation en matière de publicité sur les boissons alcoolisées, afin que la France reste le pays de référence du vin. Vin & Société insiste sur l’urgence  de concrétiser cet engagement afin de mettre fin à l’insécurité juridique, illustrée par les récentes condamnations du Parisien et des Echos, qui menace de faire du vin un tabou médiatique. Après avoir présenté au président les actions menées par la filière pour promouvoir la modération, Marie-Christine Tarby lui a rappelé l’urgence d’ajouter Internet à la liste des supports de communication autorisés et de donner une définition à la publicité dans le code de santé publique.

Lors de cet échange, Nicolas Sarkozy a réitéré son engagement à trouver une solution pour que le vin soit "un produit du terroir qu'on ne doit pas culpabiliser". Il a ainsi confirmé lesengagements pris lors de la campagne présidentielle, notamment à Sancerre en février 2007 et à Chateauneuf-du-Pape en avril 2007, ou encore dans sa réponse au questionnaire Vin & Société.

«Nous sommes satisfaits de cette confirmation, mais il est désormais urgent de la concrétiser. Nous demandons au chef de l’Etat d'arbitrer rapidement ce dossier en réunissant de manière urgente tous les partenaires intéressés. Nous attendons une date de réunion. Si nous n’obtenons pas de réponse dans les prochains jours, nous passerons à une phase de mobilisation forte de toute la filière sur ce sujet. Notre avenir économique et notre existence mêmes sont en jeu» insiste la Présidente de Vin & Société.

21:03 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

24 février 2008

Les Talibans veillent

J'aime bien le style de Jean-Michel Peyronnet, le rédac' chef de la Revue Viticole Internationale. Direct, comme on dit d'un joli coup à la boxe.

Regardez un peu ce que cela donne quand il s'intéresse aux agissements du lobby anti-alcool - je sais, on vous en a déjà amplement parlé, mais face à ces acharnés, on n'en fait jamais assez...

 

Les Talibans veillent 

"Nos vieux «amis» de l’Anpaa commencent très fort l’année 2008 en faisant condamner notre confrère Le Parisien pour une série d’articles sur le Champagne. L’Anpaa (quand on a du souffle on dit «Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie») n’en est certes pas à son coup d’essai mais là, chapeau, messieurs les Talibans !

Faire passer un article rédactionnel pour de la publicité, qui aurait dû, donc, être assorti du message sanitaire prescrit par la loi «L’abus d’alcool est dangereux pour la santé», alors là, bravo ! Le tout avec la complicité de juges qui, chacun le sait, sont, de par leur fonction, tout à fait à même de jouer les rédacteurs en chef et d’émettre un avis autorisé sur la différence, certes parfois subtile, entre publicité et rédactionnel."

Juste un petit commentaire, Jean-Michel: n'es-tu pas un peu méchant avec les Talibans? 

1056
Jean-Michel Peyronnet

19:06 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |