29 mai 2008

Les vins Bio ont aussi leur concours

Mon confrère français Pierre Guigui m'adresse ce communiqué qui souligne le succès de la 12ème édition du concours Amphore des vins bio: succès quantitatif, par l'abondance des candidatures, mais aussi succès qualitif au vu des lauréats.

"Dans le cadre du très bel Hôtel de Castiglione de Paris, une centaine de jurés, professionnels du vin et découvreurs de talents, ont testé 350 vins et décerné 77 distinctions. Ces chiffres illustrent le succès croissant du concours par la progression du nombre des participants, ceux-ci n'étant que 290 l'an passé".

Trois régions viticoles françaises étaient particuiièrement représentées: le Rhône, avec 60 vins pour 164 exploitations dans cette région, l’Alsace, avec 26 vins pour 85 exploitations. et le Languedoc Roussillon avec 73 vins.
 
"Même des régions beaucoup moins importantes en taille étaient présentes comme la Lorraine qui compte trois exploitations certifiées. Au titre des regrets, la participation restreinte de l’Aquitaine pourtant troisième région «bio», mais qui n’avait envoyé que 27 vins (pour 245 exploitations!).

Le Concours National des Vins issus de Raisins de l’Agriculture Biologique est organisé en 2 sections distinctes:

-Les vins certifiés «issus de l’agriculture biologique», 326 participants, 74 médailles dont 23 d'or, 36 d'argent et 15 de bronze
-les vins en conversion et les vins hors concours (Vin de Table…): 24 participants, trois distinctions nommées: «mentions spéciales».


Le palmarès complet est consultable sur http://www.concoursamphore.com

16:13 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

28 mai 2008

Microsoft et la vente de vin (suite)

Pour complément d'info, voici le mail circulaire que Microsoft a envoyé à ses "partenaires" français travaillant dans la vente de vin par internet (voir notre "post" précédent). Encore une victoire pour le lobby français anti-vin - au moins temporairement, puisqu'une proposition de loi a été déposée qui prévoit d'inclure expressément internet dans les medias pouvant faire de la publicité sur les alcools.

PS. Au fait, la terminologie employée par Microsoft est erronée: la législation française ne "souligne" rien du tout, car elle a été édictée avant l'apparition d'internet! 

Microsoft

00:22 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |