23 décembre 2008

Chamarré, le marketing vineux à la française

Une dixième coopérative, la cave de Beblenheim, vient de rejoindre le groupement Chamarré, qui a en a profité pour prendre la forme juridique d'une SAS, sous le nom de VitiFrance Participations. Pascal Renaudat, fondateur de Chamarré, explique que Chamarré représente à présent l'essentiel des bassins de production français, ce qui devrait permettre de dynamiser encore la marque, conçue d'emblée pour une plus grande visibilité à l'exportation. Son crédo: le battement des ailes d'un papillon peut provoquer une jolie brise sur les ventes...

Qui a dit que les Français ne comprenaient rien au marketing? Pas nous.

Ce n'est sans doute pas notre style de vins, mais on n'en dégoûte pas les autres. Et puis, fallait-il laisser le créneau des vins d'hypers aux Australiens, aux Californiens, Chiliens et consorts?

 

ChamarréBOT-w

07:37 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

09 décembre 2008

Le Sénat français veut exonérer les vignobles de taxe foncière

Malgré l'opposition du Gouvernement français, les sénateurs ont adopté aujourd'hui un amendement au projet de budget 2009 qui permet aux les collectivités locales qui le souhaitent d'exonérer de taxe foncière l'ensemble des terrains arboricoles et viticoles pendant huit ans.

Pour motiver cet amendement, le Sénateur Jean-Michel Baylet a su trouver des arguments légaux: "En raison des graves difficultés économiques touchant les filières du vin et des fruits, il serait équitable d'aligner le régime de taxe foncière de ces activités sur celui déjà prévu en Corse et pour le secteur des oliviers, des truffiers et des noyers".

Rien n'est acquis, cependant, car cet amendement doit encore passer le barrage de la Commission mixte paritaire du Sénat et de l'Assemblée.

Au cas ou cela ne marcherait pas, je propose un autre amendement: faire payer la taxe foncière par ceux qui, comme l'ANPAA et le directeur de la Santé, prônent l'abstinence totale. Puisqu'ils ne boivent pas, il serait logique qu'il remboursent à l'Etat le manque à gagner!

17:19 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : vin | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |