24 août 2010

Ennui

Ce matin, je repensais à un gentleman-propriétaire bordelais rencontré un jour dans un grand dîner. Ce personnage, à la tête d’un Grand Cru, mettait un point d’honneur à tout ignorer du marché; c'est qu'il laisse ce genre de détails sordides à ses négociants; comme il laisse le soin de tenir sa vigne à son régisseur, et celui de vinifier à son consultant. Avec l'air de dire: «Tout cela est d’un ennui».

Curieusement, moi, ce sont ses vins qui m'ont ennuyé.

20:31 Écrit par Hervé Lalau dans Bordeaux, France | Tags : bordeaux, grand cru, vin, vignoble, gentleman | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

23 août 2010

Merci Patron!

Je reçois ce matin le nouveau guide des vins bio de Pascal Patron.

J'ai rencontré Pascal au Québec, où il vit depuis quelques années, lors des Sélections Mondiales.

Français, oenologue, il a tâté du journalisme vineux et de la consultance; bref, il essaie de vivre de sa passion pour le vin.

pic.php.jpegL'auteur et son oeuvre

J'aime son guide parce qu'il est sincère. Voila un type qui croit dans la viticulture bio, mais qui croit d'abord dans le vin de qualité. Les deux n'ont rien d'incompatible, au contraire, les vins "bio" sont de plus en plus plaisants. Il faut dire qu'ils sont aussi de plus en plus nombreux, et que la proportion de professionnels s'est grandement accrue ces 10 dernières années, au détriment des "allumés", dirons-nous -avec tout le respect que je dois à ces précurseurs, certainement bien intentionnés.

Qu'on est heureux, aujourd'hui, de pouvoir recommander des vins qui contribuent au respect de la planète (bon, je sais, reste le problème du cuivre, mais peut-être pourra-t-on un jour s'en passer...).

Si j'aime son guide, c'est bien entendu aussi pour ses choix. Retrouver dans un même ouvrage Jean Delobre (Les 7 Lunes), Laurent Combier, Marc Imbert (Torraccia), Thierry Germain (Roches Neuves) ou Frédéric Brochet (Ampelidae), ou encore, hors de France, Albet i Noia, c'est un plaisir rare: à des degrés divers, leurs vins m'enchantent.

Il y en a d'autres, bien sûr, alors à vous de les découvrir. Voila un guide qui ne dormira pas dans votre armoire, il vous accompagnera au long de vos escapades vineuses; bref, à mon sens, c'est un meilleur investissement que bien des primeurs 2009 de Bordeaux...

En creux, il est intéressant de noter que certaines régions ou pays sont sous-représentés ans le monde du vin "bio". La Champagne, Bordeaux, le Portugal, la Grèce sont ainsi bien moins gâtés dans le Guide Patron que la Loire, l'Alsace, le Languedoc, la Bourgogne ou l'Espagne.

Les optimistes du bio diront qu'il y a dans ces régions un fort potentiel de développement.

Guide Patron des Vins Bio, éditions Amerik

 

 

 

05:37 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, France | Tags : vin biologique, vignoble, bio | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |