11 avril 2010

Jean-Michel Deiss: quid du lien au terroir?

Lu dans Vitisphère, cette mise en garde de Jean-Michel Deiss: «On doit prévenir le vignoble de ce qui se passe: il y a une véritable volonté en France en haut lieu de saborder le lien au terroir, parce qu’ils pensent que c’est trop casse-gueule. On ne laisse pas aux gens des appellations la place de se définir eux-mêmes, et ensuite on va faire déguster les vins à d’autres personnes pour que celles-ci disent ce qui est de l’appellation: j’appelle ça de l’arbitraire. On est en train de dissoudre la dimension collective et l’énergie d’un groupe. On va écrire trois phrases bateau, et que les meilleurs gagnent. Et on continuera à avoir des Saint Emilion Grand Cru à 3-4 euros, et d’autres à 500. Comment les gens vont-ils comprendre la différence?»

19:35 Écrit par Hervé Lalau dans France | Tags : terroir, alsace, vin, deiss | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

07 avril 2010

Bolloré au secours de l'agriculture française

"L'image des agriculteurs n'est pas bonne en termes d'écologie alors que ce sont les premiers gardiens de l'écologie", déplore le président du groupe Havas, Vincent Bolloré, récemment invité au congrès de la FNSEA.
"A force de répéter que les agriculteurs polluent, alors tout le monde dit que l'agriculture pollue; moi, je suis prêt à financer un film pour montrer que la réalité est le contraire de ce que l'on croit", a dit le magnat de la publicité.

Voila une belle déclaration d'intention. Grand communicateur, Vincent Bolloré pourrait peut-être agir sur le vocabulaire. Comment rebaptiser pesticides, fongicides et nitrates pour qu'ils aient l'air plus écolo? Gageons que ses équipes de publicitaires, rodés à la rhétorique des lessiviers, ont déjà trouvé de bons équivalents.

Au passage, peut-être devrait-il proposer un nouveau nom pour la FNSEA. "Mouvement pour les Générations Futures", par exemple?

07:31 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |