29 avril 2010

Comité de Salut Antivins

On sent qu'il en a gros sur le coeur, François Mauss, après avoir vu le drôle de débat que LCI a consacré à l'éventualité d'une chaîne payante sur le vin. Au point qu'il nous conseille de ne pas regarder ses rediffusions.

C'est ici

Il est vrai qu'avec ou sans turban, burka ou blouse blanche, un ayatollah reste un ayatollah.

François, je partage votre indignation. L'hygiénisme, on a déjà donné. Le sectarisme, aussi.

Contraste saisissant, le vin, tel que nous le vivons, peut être un monde de tolérance, de découverte, de partage...

Alors, courage aux braves soldats qui partent à l'assaut de la forteresse CSA (Comité de Salut Antivins). Jean-Michel Peyronnet, notamment...

Mais aussi, que fait le secteur vins pour soutenir leurs initiatives? Les hygiénistes n'ont plus d'autre opposition, à ce qu'il semble, que quelques plumitifs vineux  comme nous, quand en face, on donne la grosse cavalerie des pontes de la Faculté de médecine, dont certains, copieusement arrosés par les fabricants d'anxiolytiques et le health-care-business.

Ne rêvons pas, cette guerre, on ne la gagnera pas seuls, les bons arguments ne suffisent pas.

16:07 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |

26 avril 2010

Quand les IGP font campagne

Bizarre, l'accroche de la campagne actuelle des IGP, en France: «Indication Géographique Protégée : le signe officiel de qualité des vins de pays». Je veux bien qu'il faille expliquer le nouveau nom. Mais je croyais qu'il n'y avait plus de Vins de Pays?

Et puis, le côté européen de la chose n'est pas vraiment mis en vaieur. Pourtant, il y a maintenant des IGP dans toute l'Europe viticole, pas seulement en France...

 

10:25 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |