25 mars 2010

Viticulture à deux vitesses?

2009? Un bon cru pour les ventes de vin en France. Ce n'est pas moi qui le dit (je ne pratique pas la méthode Coué). C'est France Agrimer. Ah, oui, j'oubliais, ça ne concerne que les ventes en GD. La progression n'est pas colossale (+1,2% en volume, +2,9% en valeur), mais le nouvel établissement public administratif de l'agriculture et de la mer s'en félicite.

vin_montfollet

La GD au secours des petits Bordeaux?

Pas moi. Le laminage des prix et des marges par le hard discount, les festivals de vins sans lendemain, le bradage des la fin de l'année, tout ça me parle d'un secteur, qui, certes, réalise 70% des ventes de vin dans l'Hexagone, mais qui n'a pas la culture du produit. Aucune fidélité aux producteurs, aucun soutien à attendre sur le long terme, la GD est là pour faire des coups, et elle le fait très bien. Dommage qu'il soit si difficile de remonter un tarif quand on a accepté une fois de baisser sa culotte. La maîtrise des prix, c'est un peu comme la chasteté, c'est toujours ou jamais.

Et puis, de toutes les entreprises qui ont vendu à perte cette année à la Grande Distrib, combien seront encore là l'an prochain? Et combien de leurs concurrents qui n'ont pas trouvé preneur à des prix décents?

Car dans le même temps, je reçois ce communiqué de la Coordination Rurale:

"De nombreux viticulteurs ne peuvent plus assumer les cotisations volontaires obligatoires levées par les interprofessions. Certaines d’entre elles affichent une extrême rigueur, ce qui est inacceptable et incongru: habituellement, on ne tue pas son pourvoyeur de fonds!

Ainsi, la CR demande aux interprofessions de faire preuve de souplesse et d’accepter les impayés en ces temps difficiles de crise pour la viticulture française, et plus particulièrement languedocienne. Il faut que les viticulteurs puissent se recentrer sur leur exploitation pour la sauver car c’est elle qui les fait vivre. Et sans viticulteurs, point d’interprofessions!"

A se demander si l'on parle bien de la même viticulture...

06:55 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |

24 mars 2010

Un site à découvrir

Le nom, déjà, est une invitation à la découverte:

"Ca bouchonne à Paris et ça débouchonne chez nous".

Ca bouchonne

Et à présent, c'est un site.

Je vous donne le lien: www.ca-bouchonne-a-paris-et-ca-debouchonne-chez-nous.com

C'est graphique, c'est inspiré, c'est vineux, c'est difficile à décrire... alors, allez voir par vous-même!

14:50 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |