22 août 2010

Arrogance

A force de déguster des grands crus, ou même de dénicher des petits domaines inconnus au fin fond d'improbables terroirs du Languedoc ou de l'Alentejo, on en oublie sans doute la réalité du monde du vin.

J'en veux pour preuve ce commentaire laissé sur le blog d'Arrogant Frog: "Tonight in Montréal, I was looking for my old JP Chenet "faithful", when I came across your label, laughed, then looked twice and picked it up. The bouquet was unexpected and welcome. Merci Jean-Claude Mas. J'aime beaucoup votre grenouille arrogant!"

Arrogant Frog.jpgC'est vraie qu'elle est sympa, cette étiquette... Et c'est vrai qu'au Canada, l'arrogance est un excellent filon à exploiter pour les Maudits Français...

On ne peut pas généraliser, bien sûr, mais combien de consommateurs se laissent ainsi guider par l'étiquette, le prix, le marketing? Plus qu'on ne le pense. On peut le déplorer, peu importe, c'est un fait.

Qu'il est triste, surtout quand on est Québécois (la SAQ étant si bien achalandée), de passer sa vie vineuse entre Chenet et Arrogant Frog! Non que ce ne soient là des marques respectables. C'est juste que le monde du vin a bien d'autres choses à offrir.

C'est d'ailleurs notre raison d'être, à nous, journalistes vineux. Force est de constater que certains buveurs n'ont vraiment pas besoin de nous - et surtout pas de notre... arrogance.

Mais qui sait, de temps à autre, ce cousin du Québec monte-t-il peut-être en gamme et prend-il le risque d'essayer des vins de propriétaires?

00:05 Écrit par Hervé Lalau dans Canada, France, Languedoc, Vins de tous pays | Lien permanent | Commentaires (4) | | | |

21 août 2010

Pernod Ricard se réorganise

L'été est peut-être placé sous le signe du pastis, mais pour Pernod Ricard, ç'aura plutôt été celui de la réorganisation. D'une part, pour réduire ses dettes (on dit "consolider"), Pernod Ricard a vendu deux belles marques  de sa filiale espagnole Domecq, à savoir Marques de Arienzo et Vina Eguia (à Marques de Riscal et Bodegas Muriel). Montant de la vente (qui comprend plus de 350ha de vignes et terrains): à peine 28 millions d'euros.

Parallèlement, le groupe français (qui n'exploite pas de vignes en France) a regroupé toutes ses vodkas, y compris Wyborova, dans The Absolut Group. Et pour faire bonne mesure, toutes ses marques de vins "stratégiques"  ont été versées dans un pôle spécifique: "Premium Wine Brands". Cela concerne notamment Jacob's Creek (Australie), Brancott  (Ex-Montana, Nouvelle-Zélande) et Campo Viejo (Espagne).

Un prélude à une vente par appartements et à un désengagement du vin? Qui vivra verra.