11 décembre 2015

Votre vin, avec ou sans eau?

Mon copain Marc consacre ce matin un billet sur le blog des 5 du Vin aux vieilles vignes de Carignan chilien.

On y apprend que dans l'intérieur du Maule, on trouve encore de vieilles vignes non irriguées - une sorte d'exception dans un pays où le goutte à goutte règne en maître? Au point que certains vignerons ont décidé d'indiquer sur l'étiquette qu'ils ne l'utilisent pas: "Dry Farmed", peut-on lire sur l'étiquette de ces producteurs apparemment fiers de respecter le cycle naturel de la vigne, et ce, dans une région assez sèche pendant l'été.

img_1092.jpg

En France, le "dry farming" est encore la règle. Mais les lignes sont en train de bouger. 

La semaine dernière, je visitais un vignoble au Plan de Dieu, près d'Orange, et j'y ai eu la surprise de constater que de grands domaines utilisaient l'irrigation.

Oui, en AOC. Et même, en AOC Villages.

Comment peut-on à la fois revendiquer une origine et un terroir (ah, le joli mot!) et en changer à ce point un des éléments fondamentaux - le climat, qui détermine le millésime?

Je vous renvoie à un billet précédent, sur le même sujet.

C'est à ce genre de thématique que je mesure à quel point nous, les journalistes, avons peu d'influence.

Il me semble pourtant oeuvrer, en la matière, pour la protection du consommateur; car quoi, on lui promet un vin issu d'un sol, d'un climat, de méthodes culturales déterminées. Et en définitive, cependant, tout se vaut, sous une même bannière, on retrouve des vins qui respectent le lieu et d'autres axés sur le productivisme. Je pensais pourtant qu'il y avait les vins sans indication de provenance, pour ça. Mais qui abandonnerait "son" AOP s'il n'y est pas expressément obligé? 

Verra-t-on bientôt en France aussi des mentions "viticulture sèche" sur les étiquettes? 

Un chose est sûre, le jour où on obligera les producteurs à mentionner "vigne irriguée" ou "vin osmosé" sur l'étiquette, il fera plus sec qu'aujourd'hui. Parce qu'en France, on peut bien s'arranger avec le terroir, mais on ne le dit jamais à ce benêt de consommateur - il ne comprendrait pas. Qu'il achète et qu'il boive, c'est tout ce qu'on lui demande!

10:13 Écrit par Hervé Lalau dans Chili, France, Rhône | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

08 décembre 2015

Scène de Ménage

Scène de Ménage? Non, ce n'est pas ce à quoi vous êtes condamné(e) ce soir, mais le nom d'une cuvée de Côtes du Rhône Villages Séguret 2013.

Le fruit de Monsieur Grenache et de Madame Syrah, mais aussi la création d'un jeune couple Gascono-Languedocien - lui en cave, elle à la vente.

IMG_8385.jpg

Photo (c) H. Lalau 2015

S'il boude un peu au premier nez, ce vin a le sang chaud: un peu d'agitation, et il nous jette à la figure, non pas le vase de belle-maman, mais un très joli fruit noir, et puis des notes florales (violette, jasmin?) qui reviennent en bouche. Celle-ci surprend par sa fraîcheur et ses tannins serrés.

Bref, un drôle d'attelage entre un fruité espiègle et un fond de sérieux - qui est quoi, au fait, dans le couple Darricau-Vaillé? 

10 euros.

Darricau-Vaillé

00:09 Écrit par Hervé Lalau dans France, Rhône | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |