17 septembre 2017

Et enfin, le Tardif revint à Saint-Mont...

Le vieux cépage Tardif, sauvé de la disparition par les efforts des vignerons de Saint-Mont - il fait partie du conservatoire de Pédebernade, vient d'être inscrit au catalogue officiel. Sans cette inscription, pas de commercialisation possible, car en France, même les plus vieilles traditions doivent toujours être dûment tamponnées par l'administration...

Comme le précise Nadine Raymond, responsable de la recherche et du développement chez Plaimont, ce cépage riche en composés épicés a l'avantage de bien résister à la sécheresse, ce qui pourrait se révéler un atout important dans l'optique de réchauffement climatique.

Avec cette inscription, les vignerons de Plaimont devraient pouvoir proposer du Tardif à la vente dans 3 ans.

Mieux vaut Tardif que jamais...

09:38 Écrit par Hervé Lalau dans France, Sud-Ouest | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

15 septembre 2017

La viticulture bio repart de l'avant en France

Selon les derniers chiffres diffusés par l’agence bio, la France comptait au 30 juin 4776 exploitations viticoles bio, soit 273 de plus qu’en décembre 2016. 

La viticulture est le troisième secteur de l’agriculture bio en France en nombre d’exploitants, derrière les cultures maraîchères et les céréales/grandes cultures.
Toujours selon l’Agence Bio, la viticulture bio, qui avait marqué le pas depuis trois ans, semble repartir de l’avant.
Le vin ne fait cependant pas partie des 5 produits bio les plus prisés des Français, d'après le Baromètre CSA commandité par l'Agence: ces 5 produits sont, par ordre décroissant, les fruits & légumes, les produits laitiers, les oeufs, l'épicerie et la viande.
Est-ce parce que les Français ressentent moins le besoin du bio dans le vin? Que l'offre n'est pas suffisante? Qu'elle est trop chère? Que les Français boivent moins de vin?

15:53 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |