23 décembre 2015

Boubée, le naturaliste? Non, le sourcier...

Nérée Boubée était un digne naturaliste né à Toulouse en 1806, inventeur d'un microscope. Tour à tour entomologiste, géoogue ou botaniste, il montre qu'au 19ème siècle, on pouvait encore défier les étiquettes et mener plusieurs recherches de front.

Mais le Boubée dont on entend le plus parler, ces temps-ci, c'est de Johanès.

Johanès Boubée, c'est la filiale vins de Carrefour, dont la nouvelle usine se trouve à Beychac & Caillau.

Pourquoi ce nom, plutôt que Carrefour Vins? Aucune idée. Même Augustin Florent n'a pas pu me le dire. 

Squelette_de_Strigidae_MHNT.jpg

Une des oeuvres de Boubée (Nérée) - on espère que les vins de Johanès ont plus de chair!

En attendant, la Maison Johanes Boubée, comme Nérée en son temps, a plusieurs cordes à son arc.

Elle "source" le vin (comprenez: elle va chercher du vin à la propriété (ou à la coop) afin de réaliser ses assemblages.

Elle achète du vin fait pour le groupe Carrefour, principalement sur les marques distributeurs (en bouteilles ou en vrac).

Elle met en bouteille dans ses sites (6 au total, dont 3 en propre)

Et puis elle assure la logistique pour tous les vins de Carrefour en France.

00:43 Écrit par Hervé Lalau dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |

22 décembre 2015

Pour Noël, chez moi, ce sera quand même foie gras. Et Jurançon.

C'est cyclique, à l'approche des fêtes, les campagnes anti-foie gras ressurgissent.

Et comme je suis moi aussi un homme d'habitudes, je viens vous redire à quel point j'aime le foie gras.

Et qu'il y en aura à ma table au réveillon - il est déjà acheté, c'est du landais, cette année.

Et qu'il y aura même un Jurançon pour l'accompagner, celui d'Henri Ramonteu (Domaine Cauhapé, cuvée Noblesse du Temps), ramené de mon périple dans le grand Sud-Ouest, en novembre.

Noblesse_du_temp_50281bf67fe6e.jpg

Ah oui, aussi, j'oubliais: je mange aussi du boeuf, du porc, de la volaille. Mais si je bouffe de l'activiste anti-foie gras, comme de l'hygiéniste anti-vins, c'est juste une façon de parler - je n'aime pas le goût du fiel.

Moi, je n'empêche personne du manger du faux gras, du quorn, des algues, ou tout autre ersatz de viande. Alors, qu'on respecte aussi ma tradition, la noblesse de mon temps.

Qu'on y prenne garde: la liberté ces gens, qui ne manquent pas de relais, pourrait bien un jour ne plus s'arrêter où commence la nôtre.

 

10:42 Écrit par Hervé Lalau dans France, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |