18 avril 2011

Vin et Poiré (merci Laurent)

Je ne connais pas le vin dont il est question, mais à lire le commentaire de Laurent Gibet (In Vino Veritas Toulouse), je subodore qu'il s'agit d'un vin dit nature. Il y a des allusions qui ne trompent pas.

Si Laurent ressort ce commentaire, c'est que ce vin vient de faire l'objet d'un avis enthousiaste dans Madame Figaro (grand bien lui fasse).

Voici donc les notes de Laurent:

"Champignon Magique de Pierre Beauger, un chardonnay d'Auvergne capsulé: est-ce du vin ou du poiré? Encore un produit pour encanailler les bobos de la rue de la Roquette? Propos d'un des invités : plus d'avant-garde que de garde..."

Et pour le Beau Sexe, voici le lien vers le commentaire de Madame Figaro

http://madame.lefigaro.fr/feminin/lastuce-ladresse-de-pierre-jancou-150411-149083

S'il y a des gens qui aiment ce genre de vin, bien sûr, c'est leur droit. De même que c'est mon droit, à moi, avec tout l'amour que je porte à la nature qui m'a tant gâté (heum!), et tout le respect que j'ai pour tous les vignerons nature qui soignent leurs vinifications (et il y en a plus qu'on ne pense)... de dire ceci: ce goût de poiré, quand il se retrouve dans toute une série de vins de différents terroirs, est la marque d'un problème technologique, plus que du respect de la nature.

PS. J'adore le poiré. C'est mon ascendance normande, je suppose. Mais quand j'en achète, il y a poiré sur l'étiquette. Et oui, que voulez-vous, je suis très classique, limite ringard. Pas le genre à tremper un crucifix dans l'urine, comme certains artistes subventionnés. Ringard, je vous dis.

15:33 Écrit par Hervé Lalau dans France, Vins de tous pays | Tags : vin, poiré, nature | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |

France Agrimer et la promotion des vins français à l'étranger

France Agrimer et les professionnels de la filière vitivinicole se sont interrogés, d’une part sur les actions de promotion collective réalisées dans l’Union Européenne et dans les pays tiers, et d’autre part sur l’image de la France et des vins français.

Ces études orientées vers les marchés extérieurs ont eu deux objectifs :

-évaluer l’image «France» des vins et la valeur ajoutée de la bannière collective «vins de France» auprès de groupes de consommateurs ;
-analyser quelles actions de promotion collective des vins français seraient efficaces auprès des opérateurs à l’étranger.
Les études ont été réalisées en 2010 par les cabinets Agrex Consulting pour la partie opérateurs et Pharest pour la partie consommateurs.


 Les valeurs fondamentales associées au vin français se trouvent être des valeurs antagonistes et pourtant toujours combinées :
-un produit à la fois simple et luxueux 

-un produit à la fois authentique et à la mode

-un produit à la fois rustique et raffiné


Une image homogène de la France à travers tous les pays

La France est perçue par tous comme un petit pays à grand rayonnement et possède une image d’exception.
En outre, la France a surtout une image qui fait vendre, avec des éléments d’image principaux nuancés selon les pays :
- son Histoire, plus prégnante au Québec et en Chine avec ses rois, ses châteaux, sa révolution
-sa Géographie, la France est le pays du tourisme
-son Agriculture, plus prégnante en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, qui représente la nature, la ruralité, l’authenticité
- sa Cuisine & son Vin, plus encore en Russie et au Japon, symbole d’excellence, de toques, d’étoiles, d’art de vivre, d’hédonisme
- la Culture : Arts, Architecture, Musées
- le Luxe & la Mode (plus prégnants en Chine, Russie et au Japon) : Marques, Couture, Beauté, Élégance, Séduction, Romantisme
- l’Esprit, une unanimité sur les qualités et défauts des Français avec des talents (créativité, audace, liberté, goût du beau, perfectionnisme) mais aussi des travers (nombrilisme, arrogance, refus de communiquer)
Le nom France dispose d’une bonne image en Allemagne, c’est le ‘’premier et meilleur barrage aux concurrents’’. L’intérêt est croissant sur les circuits les moins traditionnels mais de gros regrets sur la sous- exploitation de l’image France.
- Au Royaume-Uni, l’image France = "club secret à ouvrir". L’image est préservée, elle est même le rempart aux fluctuations de mode des régions françaises.
- Excellente image sur la Belgique, attachement presque viscéral (plus faible sur le Nord), de fortes attentes en association avec les régions.
- Potentiel aussi sur la Canada, image vierge en allant vers l’Ouest. L’image n’est pas démodée, pas ringarde, et fait rêver. De même pour le Japon, la Chine et la Russie, où l’image reste intacte. Sur ces pays les clichés français fonctionnent bien et il faut prévoir des campagnes de promotion adaptées et une identification France aisée.
Une action est nécessaire pour retrouver une symbolique France.

09:05 Écrit par Hervé Lalau dans Belgique, Canada, Etats-Unis, Europe, France, Gastronomie, Grande-Bretagne | Lien permanent | Commentaires (1) | | | |